Tagtik

Cette commune bruxelloise veut interdire les trottinettes partagées

La commune d'Uccle, dans le sud de Bruxelles, a décidé de mettre en demeure les opérateurs de trottinettes et exige qu'ils cessent leurs activités sur son territoire.

 

C'est une grande première, mais ce n'est peut-être pas la dernière. Excédée par les comportements inciviques des usagers des trottinettes partagées, de plus en plus populaires, et lassée des désagréments vécus par ses habitants (engins abandonnés, stationnement sauvage, trottoirs encombrés, ramassage erratique...), la commune d'Uccle, dans le sud de Bruxelles, a décidé de mettre en demeure les opérateurs de trottinettes et exige qu'ils cessent leurs activités sur son territoire. Les autorités communales uccloises se penchent sur l'instrument juridique le plus approprié pour interdire légalement tout stationnement de ces engins sur la voirie uccloise.

Les principaux opérateurs ont récemment reçu un courrier de mise en demeure dans lequel la commune d'Uccle exige le retrait dans les 10 jours de toutes leurs trottinettes sur le territoire communal.

L’entité leur demande aussi de s’assurer qu’aucun engin ne stationne encore à l’intérieur de ses frontières. La mesure ne concerne ni les trottinettes possédées par des particuliers, ni les déplacements à travers la commune.

 

(LpR avec agences et Le Soir/Picture : Pixabay)

LpR

LpR

Journaliste FR @Tagtik - Rubriques société, politique et économie

Pour aller plus loin