Tagtik

Les coureurs cyclistes, prolétaires du sport?

Nombreux sont les cyclistes professionnels qui gagnent moins de 2.000 euros brut par mois. Vous avez dit précaire?

Selon les chiffres révélés par un sondage commandé par le syndicat sportif Sporta, auquel Het Nieuwsblad faisait écho jeudi, un cycliste professionnel belge sur cinq gagne moins de 2.000 euros brut par mois.

Le peloton cycliste n'est donc pas logé à la même enseigne que le football, où un joueur pro gagne en moyenne 30.000 euros par mois. Plus étonnant encore, 4 cyclistes sur 10 déclarent avoir besoin des revenus de leur partenaire pour faire bouillir la marmite et nourrir leur famille, indique ce sondage.

"Il n'y a tout simplement pas beaucoup d'argent à gagner dans le cyclisme", explique Stijn Boeykens du syndicat Sporta. "Dans le football télévisé, l'argent afflue grâce aux recettes et à l'argent des transferts, mais le cyclisme ne dépend quasi que des sponsors. Et le peu d'argent qui arrive va surtout aux meilleurs coureurs."

Outre le revenu modeste de ces véritables prolétaires du sport, la durée des contrats, par essence limitée, est une autre source de précarisation des moins chanceux du peloton. Ainsi, pas moins de 89% des coureurs interrogés ont un contrat d'une durée maximale de deux ans.

(LpR/Picture : Pixabay )

LpR

LpR

Sport and data journalist @Tagtik - Crystal Palace, Andy Hampsten, Antoine Blondin & Sachin Tendulkar - redaction@tagtik.be

Pour aller plus loin