Tagtik

Les mystérieuses absences d'Usain Bolt

(AgenceSport) En ce début d'année olympique, le forfait de Bolt samedi pour un meeting organisé en Jamaïque, pose question. Le roi du sprint est-il plus sérieusement blessé que son entourage ne veut bien le dire?

Les fans du tartan et les accros du spike sont inquiets. En Jamaïque, les fans d'Usain Bolt se posent même de sérieuses questions depuis que leur idole ne s'est pas présentée, samedi, au Camperdown Classic (Kingston), un meeting qui devait pourtant donner le coup d'envoi de sa saison olympique et où il devait s'aligner sur 400 m. "Je suis ravi de commencer ma saison au Camperdown Classic et j'ai hâte de signer une belle performance. Je suis heureux d'être en bonne santé", déclarait pourtant Usain-la-foudre en milieu de semaine dernière. Mais les spectateurs de cette réunion ont attendu en vain la venue du roi du sprint, présent au même moment, selon certaines sources, du côté de Munich. Si l'on en croit The Jamaicain Observer, Bolt aurait été vu par des témoins dans les couloirs de l'aéroport bavarois jeudi. Un chemin qu'il emprunte généralement lorsqu'il va consulter le docteur Muller-Wohlfart. Ses problèmes récurrents aux tendons, provoqués par sa scoliose, se sont-il réveillés ? Pourquoi son entourage fait-il régner un épais brouillard autour de sa localisation exacte et de son état de forme réel ? Pour les uns, comme son agent Ricky Simms, Bolt est en Europe pour "un voyage d'affaires", mais on doute qu'il ait rendu visite à son sponsor Puma alors qu'il était attendu par tout un peuple à Kingston. Pour les autres, comme son entraîneur Glenn Mills, il est à l'étranger pour "raisons personnelles", ce qui laisse la porte ouverte à toutes les supputations. Du côté de ses camarades d'entraînement, on se contente de reconnaître qu'il a quitté la Jamaïque mercredi, à cause d'une petite gêne à une jambe. On le voit : la santé du double champion olympique est un secret aussi protégé que s'il s'agissait d'une véritable affaire d'état. (LB/Picture : photo news)

Pour aller plus loin