Tagtik

Charles Michel agite la menace d'un "shutdown" à la belge

Le premier Ministre n'y est pas allé par quatre chemins pour décrire la situation politique actuelle et pour faire son lit électoral...

Charles Michel, premier ministre en "affaires courantes", était ce mercredi l'invité de Matin Première, le rendez-vous politique matinal de la RTBF radio.

Il n'y est pas allé par quatre chemins pour décrire la situation politique actuelle : "Pour les élections, les jeux sont clairs: il y a d'une part le blocage avec la N-VA et le PS et d'autre part le MR qui veut avancer. Il ne faut pas être dupe, l'axe N-VA/PS, c'est l'axe du shutdown", a-t-il déclaré sans prendre de gants.

"Je ne regrette pas d'avoir travaillé avec la N-VA car ça nous a permis de mettre le communautaire au frigo", a-t-il néanmoins indiqué.

Le Premier Ministre a également défendu le bilan économique de la suédoise. "Nous avons réussi à créer 200.000 emplois dans une période de transformation. On s'oriente de plus en plus vers un marché du travail où il faut s'adapter aux nouveautés technologiques, ce qu'on doit voir comme une opportunité", a-t-il précisé, soulignant par ailleurs qu'il demeurait "essentiel d'adapter les conditions de travail pour les travailleurs plus âgés".

Enfin, il a fustigé la grève générale organisée par le front commun syndical le 13 février prochain suite à l'échec des négociations salariales avec les employeurs. "La culture de la grève n'a jamais rien résolu", a jugé le Premier ministre.

(LpR avec Belga/Picture : Pixabay)

LpR

LpR

Sport and data journalist @Tagtik - Crystal Palace, Andy Hampsten, Antoine Blondin & Sachin Tendulkar - redaction@tagtik.be

Pour aller plus loin