Tagtik

Seul un tiers de votre facture d'énergie... est de l'énergie!

En décortiquant posément une facture d'énérgie, ce que peu d'entre nous ont le temps ou l'envie de faire, on s'aperçoit que seul un tiers du montant payé par le consommateur pour son gaz ou son électricité concerne à strictement parler de l'énergie. Les coûts de distribution et les prélèvements divers pèsent en effet très lourd dans la facture énergétique des ménages belges.

Prenons par exemple la facture d'électricité d'un abonné Sibelga à Bruxelles. Un premier tiers de sa facture comprend des taxes et redevances diverses :

- La redevance régionale (environ 3 % de la facture) sert à financer la politique régionale en matière d'utilisation rationnelle de l'énergie (primes à l'énergie, certificats verts, ...)

- Les taxes et prélèvement fédéraux (environ 19% de la facture) comprennent la TVA et la cotisation fédérale, qui sert essentiellement à financer les coûts de fonctionnement de la CREG, l'organisme régulateur.

Un deuxième tiers de sa facture (environ 35%) concerne les coûts de distribution. Ce montant inclut non seulement les frais de distribution à proprement dit mais aussi d’autres coûts annexes:

- Gestion et entretien du réseau, gestion des compteurs, gestion des relevés énergétiques, redevance aux communes pour utilisation de l'espace public,...

- Obligations de service public (coûts induits par la protection des usagers fragilisés ou en difficulté de paiement).

Les coûts de transport (environ 7% de la facture) couvrent les frais liés à l’infrastructure nécessaire au transport de l’électricité depuis son lieu de production (les centrales électriques) jusqu’au réseau de distribution, bruxellois en l'occurence.

Au final, le prix de l'énergie réellement consommée ne pèse environ qu'environ un tiers de la facture globale. Ce prix peut bien entendu varier suivant le fournisseur d’énergie et en fonction de la formule que vous avez choisie.

C'est dans ce contexte qu'on a appris qu'en en 2019, les coûts de distribution représentaient en moyenne 35,4% de la facture d'électricité, selon les calculs de l'Observatoire des prix. En 2018, ce chiffre s'établissait respectivement à 32% de la facture finale d'électricité. Une hausse qui se fait durement ressentir dans le budget des ménages les moins aisés.

Rappelons aussi que les gestionnaires de réseau (GRD) disposent d’un monopole au niveau régional et sont placés sous la surveillance des régulateurs régionaux. Ce qui n'empêche pas, on le voit, ce poste de continuer à grimper proportionnellement dans la facture finale.

(LpR/Picture : Pixabay)

LpR

LpR

Sport and data journalist @Tagtik - Crystal Palace, Andy Hampsten, Antoine Blondin & Sachin Tendulkar - redaction@tagtik.be

Pour aller plus loin