Tagtik

L'irrésistible ascension du Vlaams Belang

C'est ce mercredi soir (20 h 20), que sera diffusé le quatrième numéro d' "#Investigation", le magazine d’enquête de la RTBF, piloté par Justine Katz. Cette fois, les journalistes du magazine enquêtent sur l'irrésistible ascension du Vlaams Belang (VB). Titre de ce reportage : 'Vlaams Belang : de la victoire à la menace'.

Flash back : nous sommes au coeur du QG de campagne du VB, au soir du 26 mai 2019. Cette journée de scrutin se termine par un véritable électrochoc : 1 électeur flamand sur 5 a accordé sa voix au Vlaams Belang, qui devient la deuxième force politique du nord du pays.

Mais comment en est-on arrivé là ? Comment les Flamands se sont-ils laissé séduire ? Qe signifie la montée du VB pour le pays? Quels risques cette ascension fait-elle subir à la Belgique? Des questions auxquelles le journaliste Baptiste Hupin tente de répondre en se rendant d'abord à Alost, un des fiefs électoraux du Belang.

Le tableau est connu: ambiance délétère et petit racisme minable du quotidien fait de bêtise, de menaces, de vexations et des cortèges au goût douteux lors du carnaval de la ville. Même refrain à Ninove, où le VB a séduit un électeur sur trois, et où règne une xénophobie décomplexée. Certains, effarés, ont choisi de déménager.

Les autres, ceux qui ne respectent pas la pensée unique, sont intimidés, comme le virologue Marc Van Ranst, très médiatisé en ces temps de coronavirus, qui aurait déjà déposé plainte contre le Belang, lequel n'hésiterait pas à distribuer à des réfugiés son numéro de téléphone, son adresse et sa photo.

L'enquête s'intéresse aussi Tom Van Grieken, le président du parti et nouvelle incarnation des extrémistes flamands. De vieilles idées avec un nouveau visage, du vieux avec du neuf, en somme. Très à l'aise, hâbleur, habile, c'est une version 3.0 de Filip Dewinter, ancien président du Vlaams Blok, "l’ancêtre" du Vlaams Belang. Rien n'a changé, ou presque. "Il porte la cravate et moi plus, mais nous racontons la même chose […] L’emballage a bien changé mais le contenu est resté identique," s'amuse-t-il.

Très porté sur la jeunesse et très actif sur les réseaux sociaux, le Vlaams Belang a rendu l'extrême droite nationaliste flamande séduisante et fréquentable. Mais pour combien de temps encore? Cette enquête décode à la perfection les méthodes utilisées par le parti réaliser son grand dessein: arriver au pouvoir en 2024.

#Investigation" - RTBF, La Une, ce mercredi dès 20 h 20.

(LpR/Picture : Facebook)

LpR

LpR

Sport and data journalist @Tagtik - Crystal Palace, Andy Hampsten, Antoine Blondin & Sachin Tendulkar - redaction@tagtik.be

Pour aller plus loin