Tagtik

2019, une année noire sur nos routes

C'est surtout le premier semestre 2019 qui pèse sur les statistiques, car marqué par une forte augmentation du nombre de personnes tuées sur les routes belges.

Au moins 372 personnes sont déjà mortes sur les routes belges depuis le début de l'année, contre 440 décès pour l'ensemble de l'année 2018. Pour le ministre de la Mobilité, François Bellot "il est d'ores et déjà acquis que le nombre de tués sur les routes sera en hausse en 2019."

C'est surtout le premier semestre 2019 qui pèse sur ces statistiques puisqu'il a été marqué par une forte augmentation du nombre de personnes tuées sur les routes belges.

Le troisième trimestre 2019 a, lui, été un peu meilleur, selon le baromètre de la sécurité routière de l'institut Vias publié mardi, avec 3% de victimes en moins, à l'exception de Bruxelles, où les piétons ont payé un lourd tribut à la route.

A cause de ce premier semestre catastrophique, le nombre de tués "sur place" a augmenté de 17% sur les neuf premiers mois de l'année, soit 372 personnes contre 319 sur la même période en 2018. Cinquante morts de plus, c'est loin d'être anecdotique... Surtout dans un contexte ou 2016, 2017 et 2018 avaient été 3 années de baisses consécutives des statistiques de mortalité sur nos routes.

Le nombre de blessés a par contre quelque peu baissé au cours de neuf premiers mois de l'année passant dede 35.805 personnes en 2018 à 34.815 pour la même période en 2019.

"Même si les choses se sont légèrement améliorées au cours du 3e trimestre, le bilan pour les neuf premiers mois de l'année est évidemment dramatique et interpellant", commente le ministre de la Mobilité François Bellot. "Il faudra attendre la fin de l'année pour tirer un bilan définitif mais il est d'ores et déjà acquis que le nombre de tués sur les routes sera en hausse en 2019, ce que nous ne pouvons que déplorer."

(LpR avec Belga/picture : Pixabay)

LpR

LpR

Sport and data journalist @Tagtik - Crystal Palace, Andy Hampsten, Antoine Blondin & Sachin Tendulkar - redaction@tagtik.be

Pour aller plus loin