Tagtik

Des urinoirs fleuris et écolos dans nos villes?

L’urine récupérée dans ces toilettes de rue sera collectée trois fois par semaine, puis stockée, avant d'être écoulée dans la filière engrais. Une expérience déjà menée à Toulouse, Nantes et Paris...

Déjà déployés à Nantes et Paris, quatre nouveaux uritrottoirs, des pissotières fleuries, vont être installés dans les rues les plus souillées de la ville de Toulouse. Ces dispositifs peuvent-ils bientôt débarquer dans les villes belges, ou certains quartiers sont de véritabless toilettes à ciel ouvert, les soirs de fête? Ou est-ce une fausse bonne idée?

Quoi qu'il en soit, pour lutter contre les nuisances dans certains quartiers et rues festives de Toulouse, la mairie de la Ville a décidé d'installer cette semaine quatre uritrottoirs. L'idée? Des urinoirs hermétiques surmontés d'un bac fleuri, grâce au contenu recyclé en engrais. Il faut dire que depuis le début de l’année, 500 PV pour mictions ont été délivrés dans les rues de la Ville rose.

Pour limiter le phénomène et les inconvénients pour les riverains, la mairie de Toulouse va installer quatre uritrottoirs de 80 à 120 litres dans des lieux connus pour servir de pissotières à ciel ouvert.  Ces urinoirs hermétiques, seront surplombés de plantes résistantes à la sécheresse et à feuillage persistant.

L’urine récupérée dans ces toilettes de rue sera collectée trois fois par semaine, puis stockée, avant d'être écoulée dans la filière engrais.

En fonction des réactions des riverains, ces uritrottoirs pourraient être amenés à bouger, histoire de ne pas soulever une vague de critiques comme ceux installés à Paris, sur les berges de la Seine, en pleine zone touristique.

(LpR- Source : 20 minutes/Picture : Twitter)

LpR

LpR

Sport and data journalist @Tagtik - Crystal Palace, Andy Hampsten, Antoine Blondin & Sachin Tendulkar - redaction@tagtik.be

Pour aller plus loin