Tagtik

Des monuments funéraires revendus en seconde main

Depuis quelques années, le marché du funéraire s'ouvre à la seconde main. Monuments, stèles et pierres tombales sont ainsi récupérés et revendus par les communes. Explications...

Le commerce de seconde main fait de plus en plus d'émules. Et, phénomène pour le moins surprenant, le marché du funéraire ne fait exception à cette règle. De plus en plus de communes vendent en effet des pierres tombales de deuxième main. 

L'objectif principal de cette initiative singulière est de proposer ces tombes à bon prix aux personnes démunies. 

Ainsi, depuis 2009, la ville de Tournai vend en moyenne une vingtaine de pierres tombales d'occasion par an. Il s'agit de sépultures dont la concession est arrivée à son terme et dont le préavis de désaffectation est resté sans réponse pendant un an. La ville est donc tout à fait en droit de proposer ces pierres à la vente. 

Les prix pratiqués pour ces tombes qui ont déjà servis vont de 125 à 2.500 euros en fonction du type de sépulture (une simple dalle en granit ou un monument plus prestigieux) et selon que le monument se trouve sur un terrain privé ou sur un terrain public. 

Pour les autorités de la ville, ce marché des tombes de récupération serait une mesure davantage sociale. D'ailleurs, la cité aux Cinq clochers ne fait aucune publicité autour de cette initiative. Parallèlement, ce service permet de conserver le patrimoine.

Séduite par cette idée, d'autres communes du pays (Antoing, Gerpinnes-Centre, Hymiée, Fromiée et Loverval, la Ville de Mons et bien d'autres) ont depuis emboîté le pas. 

(FvE - Source: La Dernière Heure / RTBF - Illustration picture: Pixabay)

FvE

FvE

PR/Press/Copywriter - Globetrotteuse - AsiaMania - Reading addict

Pour aller plus loin