Tagtik

L'ex de Stephane Pauwels porte plainte pour harcèlement

Noëlle Colassin, alias Vanessa, a porté plainte... contre Frédéric G., victime du home invasion de Lasne. Le monde à l'envers?

Noëlle Colassin (surnommée Vanessa par ses proches), l'ex-petite amie de Stéphane Pauwels, a été la compagne de Frédéric G., victime du home invasion de Lasne avant d’être celle de l'animateur de télé.

Mme Colassin est inculpée, comme Stéphane Pauwels, en tant que co-auteur de vol avec violences, la nuit, en bande, avec armes et véhicules.

Noëlle Colassin et Frédéric G. (qui exerce le métier de pépiniériste) habitent toujours le même coin en Brabant wallon. Il y a deux mois, Noëlle Colassin et Frédéric G. se sont retrouvés par hasard attablés dans le même restaurant. Dans la foulée, elle a porté plainte contre Frédéric pour harcèlement.

Une inversion des rôles qui ne manque pas d'étonner puisque la justice suspecte Vanessa d’avoir commandité l’agression du pépiniériste et que c’est elle qui porte plainte pour harcèlement contre lui.

"J’étais toujours parvenu jusqu’à présent à ne pas la croiser", raconte Frédéric G. Jusqu'à cette rencontre fortuite dans un restaurant de Braine-l'Alleud.

"Les tables étaient occupées, sauf à l’étage. En haut de l’escalier en colimaçon, j’ai vu en effet Mme Colassin attablée avec une amie, près de la rambarde. La serveuse me proposait une table près de la fenêtre, à plusieurs mètres de la leur. J’ai tout fait pour ne pas regarder Mme Colassin avec qui je ne veux plus avoir de contact après ce qui s’est passé", explique-t-il.

"Mme Colassin a fait tout un cinéma pour changer de place. Des clients ont pris sa table à l’étage pour qu’elle et son amie puissent s’installer en bas. En ce qui me concerne, quand j’ai eu fini, j’ai payé et je suis sorti."

Noëlle Colassin, elle, filait au commissariat y déposer plainte. Frédéric G. confirme qu’il a effectivement été convoqué et entendu le 22 mars dernier par la zone de police de la Mazerine, suite à cette plainte.

Son audition tient en 6 lignes. Le pépiniériste y redit sa volonté de ne jamais croiser cette femme, "vu les événements survenus en mon domicile dans le passé".

(LpR - Source : DH/Picture : Twitter)

Pour aller plus loin