Tagtik

Télétravail: 90% des employés veulent l'adopter après la crise

90% des employés souhaitent un nouvel équilibre entre travail à domicile et travail au siège de leur entreprise. Ils veulent pouvoir télétravailler 1 à 3 jours par semaine après la crise.

Dans une très intéressante tribune publiée par La Libre, ce mercredi, Sigrid Jansegers, directrice des ventes chez Exact, leader du marché des logiciels de gestion au Benelux, une société active dans 'automatisation de processus comptables, et financiers, tire les enseignements de la crise actuelle.

Selon elle, rien ne sera plus jamais comme avant dans notre rapport au temps, au travail et ... au temps de travail.

"Une grande majorité de Belges ont découvert une nouvelle manière de travailler durant le confinement et jouissent de plus de temps pour pratiquer d’autres activités. C’est une chance unique pour nos entreprises de se poser les bonnes questions et de permettre à leurs employés de savourer plus de temps libre tout en augmentant leur productivité, grâce aux nouvelles technologies", se réjouit-elle

Rappelant qu'en 1930, l'économiste John Keynes prédisait déjà qu'en 2030 nous serions capables de produire ce dont nous avons besoin en une semaine de 15 heures, Sigrid Jansegers nuance cette vision très productiviste.

"L'économiste avait vu juste lorsqu’il augurait une augmentation de notre productivité. Pourtant, en 2020, nous sommes encore très loin de la semaine à deux jours. C’est bien tout le contraire qui s’est produit : nous travaillons plus qu’il y a une vingtaine d’années. Les risques psychosociaux liés au travail ont augmenté l'année dernière de 12% par rapport à 2018 et de 38% par rapport à 2017, relevait l’Idewe. Le stress et les burn-out sont les principales sources de malaise des employés", pointe-t-elle.

Après neuf semaines de confinement, pendant lesquelles certains employés belges ont pu se familiariser avec le télétravail, nombreux sont ceux qui perçoivent cette situation nouvelle comme une façon d'alléger leur stress, lié aux déplacements, et de gagner en flexibilité.

"Ce n’est pas un hasard si plus de 90% des employés souhaitent travailler depuis leur domicile un à trois jours par semaine après l’assouplissement des mesures contre le coronavirus. Six sur dix vont même jusqu’à dire qu’ils ont augmenté leur productivité grâce au télétravail. Une nouvelle preuve que flexibilité et productivité vont de pair. De plus, ce confinement a permis aux Belges de jouir de quelques minutes voire de quelques heures supplémentaires chaque jour, qu’ils utilisaient jusqu’alors pour se rendre sur leur lieu de travail," relève-t-elle

Dans la foulée de cette mini-révolution imposée par la crise sanitaire, faut-il aller encore plus loin et se saisir de ces circonstances comme d'une opportunité, se demande Sigrid Jansegers.

"Il existe des innovations permettant de gagner du temps et qui sont tout à fait compatible avec le télétravail. Une pléthore de logiciels intelligents déchargent les employés du travail manuel tout en garantissant une réduction des erreurs et une meilleure compréhension du fonctionnement réel des choses. Un peu comme si vous aviez 20 heures en une seule journée. Il existe une série de plateformes qui permettent de mieux organiser le travail d’équipe comme Microsoft Teams ou Zoom. Cela évite la répétition des tâches au sein de la même équipe. Google Docs permet quant à lui d’éviter d’envoyer plusieurs mails avec votre document en pièce jointe. Toute l’équipe travaille sur le même document", argumente-t-elle.


Pointant certaines taches administratives comme particulièrement chronophages, elle plaide pour une automatisation d'une partie de ces process.

"De nombreux outils de facturation et de comptabilité en ligne existent désormais, comme Exact. Ils consistent à simplifier la gestion quotidienne comptable et commerciale en la rendant ultra intuitive, donc rapide et accessible à tous. Résultat : les employés peuvent consacrer leur temps à d’autres activités. (...) Nous avons aujourd’hui les outils pour atteindre cette ambition."

En attendant de pouvoir envisager cette nouvelle vie, il faudra sans doute ne plus avoir en permanence les enfants à la maison. Même si le télétravail, permettra, à terme, aux parents d'être plus disponibles pour leurs chères têtes blondes.


(LpR - Source : contribution extérieure publiée dans La Libre/Picture : Andrew Neel via Unsplash)

LpR

LpR

Sport and data journalist @Tagtik - Crystal Palace, Andy Hampsten, Antoine Blondin & Sachin Tendulkar - redaction@tagtik.be

Pour aller plus loin