Tagtik

Premier moment de vérité au Tour de Suisse ce mardi

Après la victoire de Biniam Girmay lundi et le status quo au général, l'étape de ce mardi sera la première d'un triptyque en montagne. Après ces trois étapes, on en saura beaucoup plus sur les chances de Van Aert et d'Evenepoel avant le chrono final de dimanche. Revue de détail du menu qui attend les coureurs dans ce Tour de Suisse...

 

Première arrivée en côte
Etape 3 - mardi 13/06 : Tafers - Villars-sur-Ollon (143.8 km)

Mardi, les prétendants au classement général devront se découvrir avec au menu le col des Mosses, premier obstacle de la journée avant une probable explication en fin d’étape, avec la montée vers Villars-sur-Ollon. Le final de cette 3e étape offre la première arrivée en côte du Tour de Suisse 2023. Un excellent test pour jauger l'état de forme de Remco Evenepoel et de Wout Van Aert face aux favoris comme Tom Pidcock (Ineos Grenadiers), Romain Bardet (Team DSM), Pello Bilbao (Bahrain Victorious), Neilson Powless (EF Education – Easy Post) ou encore Mattias Skjelmose (Trek – Segafredo)

Encore du dénivelé
Etape 4 - mercredi 14/06 : Monthey - Leukerbad (152.5 km)

Après 80 premiers kilomètres plats comme la main, on devrait assister à un premier écrémage dans la montée vers Crans-Montana. L’ascension finale jusqu’à l’arrivée jugée à Loèche-les-Bains sera le juge de paix de la journée. De gros dénivelés attendent les coureurs lors de cette montée via Erschmatt et Albinen. Mais il faudra avoir récupéré de la veille et en garder sous la pédale, car le pire est à venir...

L'étape-reine
Etape 5 - jeudi 15/06 : Fiesch - La Punt (211 km)

L’étape-reine du 86e Tour de Suisse sera particulièrement exigeante avec les grands cols alpins de la Furka (toit du Tour de Suisse), de l’Oberalp et de l’Albula, soit 4700 m de dénivelé à digérer. Les coureurs qui ont pris du retard dans les deux premières étapes de montagne auront une dernière chance de se replacer. Une étape pour les purs grimpeurs en action... et pour les bons descendeurs. Une étape ou l'on peut tout gagner et tout perdre. Bagarre en vue...

Les puncheurs à l'honneur
Etape 6 - vendredi 16/06 : La Punt Oberwill (215.3 km)

Après l’étape la plus difficile, la 6e étape sera la plus longue du Tour de Suisse. Les 50 derniers kilomètres, en montagnes russes, devraient convenir aux puncheurs qui auront su se placer dans l'échappée lors des premiers cols de la journée (avec l'Albula en sens inverse dès le départ !). Les derniers 2,4 km jusqu’à l’arrivée sont en montée et avec déjà 216 km dans les jambes, seuls les plus explosifs du peloton devraient être avantagés. Une étape pour Van Aert ?

Dernière chance pour les sprinters
Etape 7 - samedi 17/06 : Tübach - Weinfelden (162.7 km)

Sur le papier, c’est la dernière étape favorable aux sprinteurs. La capacité de récupération des hommes les plus rapides du peloton dans les derniers jours de course sera toutefois déterminante. Ils devront d'abord survivre à quelques montées courtes mais difficiles s’ils veulent participer au sprint final à Weinfelden. 

Verdict sur le chrono
Etape 8 - dimanche 18/06 : Sankt Gallen - Abtwil (25.7 km)

Le contre-la-montre final de plus de 25 km sera sans doute décisif avec 400 m de dénivelé. Ce sera aussi l’occasion de bouleverser le classement ou de créer des écarts plus importants. Si Remco est encore à portée de fusil au général et à moins d'une minute des purs grimpeurs, il pourrait faire mouche..

 

(LpR/Picture : Tagtik)

LpR

LpR

Journaliste FR @Tagtik - Rubriques société, politique et économie

Pour aller plus loin