Tagtik

Evenepoel : "J'ai souvent pleuré parce que je n'arrivais plus à être moi-même"

Remco Evenepoel fait une entrée fracassante dans l'histoire des grands monuments du cyclisme pour ses débuts à Liège-Bastogne-Liège. Un énorme soulagement après une période particulièrement difficile pour le jeune Belge de 22 ans

"J'ai beaucoup souffert mentalement et physiquement au cours de la dernière année et demie, mais maintenant je fais partie des meilleurs coureurs du monde", a déclaré Evenepoel au quotidien Het Nieuwsblad après sa victoire, acquise avec panache, dans sa classique préférée.

Après sa lourde chute au Tour de Lombardie, le 15 août 2020, il dû se battre comme un forcené pour revenir au plus haut niveau. "Avant, tout était facile et il suffisait que je le décide pour gagner une course. Et soudain, j'ai dû à nouveau être patient et travailler très dur pour redevenir le vrai Remco", raconte-t-il les yeux embués.

"C'était compliqué, même mentalement. J'avoue : j'ai souvent pleuré parce que je n'arrivais plus à être moi-même. Mais avec le soutien de l'équipe et de ma famille, j'ai pu transformer toute ce négativisme en positivisme. Cette victoire à Liège le prouve", conclut celui qui est devenu le plus jeune vainqueur d'un monument depuis la deuxième guerre mondiale.

(LpR avec Skwadra - Source : Het Nieuwsblad/Picture : screenshot vidéo Instagram)

LpR

LpR

Sport and data journalist @Tagtik - Crystal Palace, Andy Hampsten, Antoine Blondin & Sachin Tendulkar - redaction@tagtik.be

Pour aller plus loin