Tagtik

Vendredi, l'horloge parlante se taira à tout jamais

Après 89 ans de babillage, l'horloge parlante se taira pour toujours dès ce vendredi 1er juillet. Pas sûr que ce service universel laisse un grand vide dans la vie de ses utilisateurs français 

Joignable ces dernières années au 36 99 et facturée 1,50 euro l'appel, le premier système d'horloge automatisé de l'histoire tirera sa révérence dans... 48 heures.

Conçue en 1933 par un physicien français, Ernest Esclangon, cette machine sophistiquée est toujours en service à l'Observatoire de Paris. Lorsqu'on appelle, elle communique l'heure légale à 50 millisecondes près.

L'exploitation du système était assurée par Orange depuis vingt ans mais ne recevait plus que quelques centaines de milliers d'appels par an.

La ligne sera donc supprimée à la fin de ce mois. "On a accès maintenant à l'heure sur nos mobiles, nos tablettes, nos PC, et donc (on a) de moins en moins recours à ce service", explique Catherine Breton, responsable marketing chez Orange.

Pour la bonne synchronisation de vos montres, l'Observatoire de Paris diffuse sur internet l'heure légale française.

En Belgique, l'horloge parlante est née un peu plus tard qu'en France, en 1941. Mais, internet et smartphones obligent, elle est de moins en moins bavarde au fil des années.

En 2021 elle recevait peine 350 appels par jour, avec un pic au moment du changement d’heure, pour ceux qui hésitent encore et toujours entre avancer ou reculer leur montre d'une heure.

Pour les nostalgiques de France et de Navarre, on pourra toujours entendre l'horloge parler au 078/051300 (numéro belge). 

"Vienne la nuit, sonne l'heure, Les jours s'en vont je demeure"

-Le pont Mirabeau, Guillaume Apollinaire-

(LpR avec Tanguy Pay/ Picture : Gerd Altmann via Pixabay )

LpR

LpR

Journaliste FR @Tagtik - Rubriques société, politique et économie

Pour aller plus loin