Tagtik

Ce petit village autrichien en a complètement marre des touristes

Le petit village de montagne autrichien de Hallstatt ne compte que 800 âmes, mais en quelques années seulement, il est devenu une destination touristique de premier plan, connue dans le monde entier. Ce qui ne fait pas toujours le bonheur de ses habitants.

En 2012, des promoteurs chinois ont décidé de reconstituer complètement ce petit village autrichien pittoresque, situé entre le lac du Hallstättersee et les montagnes du Dachstein. Une copie parfaitement conforme a été bâtie dans la province du Guangdong (sud de la Chine) et un lac artificiel a même été construit afin que la version chinoise du village ressemble comme deux gouttes d'eau à l'original.

Des centaines de milliers de Chinois sont alors tombés amoureux de la copie de Hallstatt et nombre d'entre eux ont souhaité visiter le vrai village, dans les Alpes autrichiennes. Depuis, le "vrai Hallstatt" est envahi par des myriades de touristes chinois. En publiant leurs clichés sur Instagram, ils incitent toujours plus de touristes asiatiques à se rendre dans le petit village de montagne autrichien.

En 2018, Hallstatt a accueilli pas moins d'un million de visiteurs. Les habitants et les commerçants ne peuvent plus faire face et tirent la sonnette d'alarme. "Nous voulons réduire drastiquement le nombre de trajets en car", a déclaré le maire Alexander Scheutz  dans une interview accordée à Focus. Un système de créneaux horaires pour les autocars a été mis en place et les cars de touristes doivent désormais réserver leur créneau à l'avance.

Les touristes déposé par leurs autocars, se précipitent dans les petites rues sans s'arrêter pour consommer. "Les touristes prennent rapidement une photo et se rendent ensuite dans d'autres villes", explique le propriétaire d'une boutique de souvenirs. "Ils n'achètent plus rien, mais ils débarquent dans nos rues par centaines. C'est juste de la folie."

(LM avec Skwadra/Picture : Pixabay)

Léopold Marie

Léopold Marie

Journaliste FR en mouvement perpétuel - Sports, mobilité, environnement

Pour aller plus loin