Tagtik

Factures: le PTB veut une prime pour 200.000 ménages wallons

La crise du coronavirus est un véritable casse-tête pour les ménages. Chômage partiel ou économique, indépendants sous droit passerelle, revenus diminués, frais domestiques et budget courses qui augmentent mécaniquement avec le confinement, nombreux sont ceux qui s'inquiètent légitimement pour leurs fins de mois.

"Et comme les gens sont à la maison, ils consomment plus d’énergie ", pointe Germain Mugemangango, porte-parole du PTB au Parlement wallon. C'est dans ce contexte que le PTB a demandé au gouvernement wallon, via une résolution, de prévoir une aide spéciale de 200 euros pour que les ménages puissent honorer leurs factures d’énergie et d’eau. Pour le parti d'extrême gauche, cette prime devrait être octroyée aux familles dont un membre est en chômage temporaire ou a vu ses activités d’indépendant mises à l’arrêt ou quasi à l’arrêt suite à la crise.

"Le gouvernement flamand a accordé le 20 mars une prime de 202 euros aux personnes en chômage temporaire. Il n’y a pas de raison que cela ne soit pas possible en Wallonie alors que la précarité y est plus forte ", insiste Germain Mugemangango. "Il faut impérativement prendre cette mesure pour soutenir les citoyens de notre région. En effet, 1,25 million de Belges sont en chômage temporaire, dont approximativement 320 000 en Wallonie. Pour savoir à qui cette aide doit être octroyée, il suffit que le gouvernement wallon s’adresse à l’Onem ", argumente-t-il.

Contrairement à ce qui s'est passé en Flandre, les indépendants seraient aussi concernés par la mesure suggérée par le PTB. Selon le SNI, Syndicat National des Indépendants, 52 % des travailleurs indépendants auraient pratiquement cessé toute activité.

Au total, plus de 200 000 ménages seraient concernées par la proposition du PTB. Dont coût, 40 millions d'euros, mais qui constituent une priorité selon les défenseurs de la mesure. "(...) Plus d’un ménage wallon sur quatre souffre de précarité énergétique (27,6 %) et près d’un sur cinq (19 %) est en situation de précarité hydrique", insiste le chef de groupe du PTB, citant un baromètre de la précarité énergétique et hydrique publié par la Fondation Roi Baudouin le 3 avril 2020. Pour lui, la crise du coronavirus ne fera qu'accentuer la pauvreté.

(LpR - Picture : Pixabay)

LpR

LpR

Journaliste FR @Tagtik - Rubriques société, politique et économie

Pour aller plus loin