Tagtik

L'Everest est devenu un cimetière à ciel ouvert

Conséquence inattendue du réchauffement climatique, avec la fonte des glaces, le Mont Everest recrache les cadavres d'alpinistes décédés sur le toit du monde. Longtemps enfouis, ils réapparaissent progressivement...

"Le réchauffement fait que ces corps qui ont été enterrés sous la neige et la glace toutes ces années refont surface", témoigne Ang Tshering Sherpa, l'ancien président de l'association népalaise d'alpinisme, interviewé par la BBC. "Nous avons pu descendre les corps des alpinistes qui ont disparu au cours des dernières années, mais tous les anciens corps sont restés sur place".

Même son de cloche du côté des autorités népalaises, ces dernières années : "Nous extrayons de plus en plus de corps". Certaines dépouilles mortelles sont même devenus des "repères" utiles pour les alpinistes. Les corps extrêmement bien conservés par la glace et sous la neige gardent leurs vêtements aux couleurs vives leur donnent presque l'air vivant.

Les experts évaluent  le coût de la descente d'un corps entre 40.000 et 80.000 dollars. "En plus des risques et du coût, c'est aller contre la volonté de ces gens, voire leur manquer de respect, que de les arracher de la sorte de leur tombe de glace, à moins qu'ils gênent le chemin de l'expédition ou que les familles le souhaitent", résume Alan Arnette, alpiniste reconnu.

(LpR avec BBC/Photo by Kerensa Pickett on Unsplash)

LpR

LpR

Sport and data journalist @Tagtik - Crystal Palace, Andy Hampsten, Antoine Blondin & Sachin Tendulkar - redaction@tagtik.be

Pour aller plus loin