Tagtik

Carl Buntion a été exécuté après 30 ans dans les couloirs de la mort

Carl Buntion, 78 ans, qui avait tué un policier en 1990, a été exécuté cette nuit au Texas, par injection létale. Il était le plus vieux détenu à attendre dans les couloirs de la mort américains.

Ses avocats avaient déposé un ultime recours auprès de la Cour suprême des États-Unis. Leur demande rejetée, le septuagénaire a été mis à mort dans la nuit de jeudi à vendredi, au Texas.

En juin 1990, cet homme, élevé par un père alcoolique et violent, avait déjà été condamné à 13 reprises et se trouvait en liberté conditionnelle pour une agression sexuelle sur un enfant. Lors d'une intervention pour une banale infraction routière à Houston, Carl Buntion avait tiré sur le policier James Irby et l'avait tué.

Carl Buntion, qui souffrait ces dernières années notamment d'arthrose, de vertiges, d'hépatite et de cirrhose, "ne peut plus être dangereux", ont plaidé ses avocats.

Carl Buntion était isolé dans sa cellule 23 heures par jour, depuis 20 ans. "Au Texas, les personnes dans le couloir de la mort sont placées dans une minuscule cellule avec, en haut, à peine une petite fente en guise de fenêtre", rappellait hier à l'AFP Burke Butler, directrice de l'association Texas Defender Service. "Ils ne peuvent pas voir ceux qu'ils aiment, si ce n'est en étant séparés par une vitre, en parlant dans un téléphone" ajoute-t-elle. Être en confinement solitaire durant 30, 40 ou 50 ans constitue une "torture", assure Burke Butler.

 

(LM/Picture : Unsplash)

Léopold Marie

Léopold Marie

Journaliste FR en mouvement perpétuel - Sports, mobilité, environnement

Pour aller plus loin