Tagtik

Ruée sur les coffres-forts : non, le cash n'est pas mort!

Avec 4 200 euros d'argent liquide en moyenne en leur possession, les menages conservent de plus en plus de liquidités chez eux, indiquent les chiffres de la Banque nationale de Belgique.

En une décennie, le montant global des liquidités détenues par les ménages privés a ainsi été multiplié par deux, pour atteindre 48,8 milliards d’euros.

D'une part, parce que les paiements par carte bancaire ou smartphone, par définition traçables, perdent de leur attractivité.

D'autre part, parce que mettre son argent en banque ne fait plus sens, vu les taux d'intérêts ridicules (ou parfois negatifs en net) offerts par les compte d'épargne.

Ce double constat a littéralement boosté les ventes de coffres-forts dans lesquels les ménages peuvent mettre à l'abri leur argent liquide mais aussi de documents de valeur, des bijoux et métaux précieux

La vente de coffres-forts avait déjà été dopée par la crise financière de 2008 et la perte de confiance dans les institutions bancaires qui s'en était suivi.

La fermeture (prochaine ou déjà actée) de nombreuses agences bancaires dans plusieurs réseaux pousse également les ménages à opter pour la solution du coffre à domicile.

Un coffre de bonne qualité, aux normes européennes, coûte aujourd'hui, en fonction de ses dimensions entre 400 et 2 000 euros.

(FL - Source : DH/Picture : Immo Wegmann via Unsplash)

Fred Lebon

Fred Lebon

Journaliste FR aimant chiffres et graphes- Consommation, économie, société, statistiques

Pour aller plus loin