Tagtik

Pourquoi cette vague de chaleur sera pire que les précédentes

Favorisées par un puissant anticyclone bloqué au-dessus des îles britanniques, la vague de chaleur que nous connaissons cette semaine dépassera les précédentes par sa longueur.

Le thermomètre, très en forme, dépassera les 30°C mercredi et continuera de grimper allègrement les jours suivants, avec des valeurs localement situées entre 32°C et 35°C de jeudi, à dimanche, qui sera la journée la plus chaude de cette semaine marquée par une vague de chaleur climatique nationale avec des maximas atteignant au moins 25,0ºC pendant au moins cinq jours consécutifs parmi lesquels le seuil des 30,0ºC est atteint durant au moins trois jours.

Preuve de sa sévérité, ce nouvel épisode va cette fois caractériser par sa durée. Alors que lors de la dernière vague, les fortes chaleurs s'étaient surtout concentrées sur un ou deux journées cette fois, les températures caniculaires vont s'installer et persister. De quoi classer ces journées en  code orange.

L’avertissement de chaleur orange est établi notamment lorsque le thermomètre indique durant trois jours consécutifs une température maximale de 32ºC ou plus. Il est alors conseillé à toutes et tous de boire régulièrement, de se vêtir légèrement, de fractionner ses portions alimentaires, de privilégier des endroits frais et de fermer portes et fenêtres pour éviter la chaleur extérieure.

Cette vague de chaleur trouve aussi son explication dans conditions météorologiques observées au-dessus du continent européen. Un puissant anticyclone, synonyme en météorologie d'un temps sec et chaud, se situe actuellement sur les îles britanniques, venant "protéger" notre pays et l'exposant à de fortes températures.

Ce phénomène est combiné à une perturbation située sur le Portugal, qui permet à un courant d'air brûlant venu du Sahara de remonter jusqu'à nous.

En plus du désagrément provoqué par ces températures ainsi que les risques qu'elles font peser sur le corps humain, cette quatrième vague de chaleur va venir aggraver un peu plus la sécheresse qui concerne l'ensemble du territoire, pointée du doigt dans la recrudescence des incendies.

 

(FL/picture :)

Fred Lebon

Fred Lebon

Journaliste FR @Tagtik - Chiffres et graphes- Rubriques consommation, économie, société

Pour aller plus loin