Tagtik

Mohamed Abrini, l'homme au chapeau, avait un projet d'évasion

Mohamed Abrini, également surnommé "l'homme au chapeau" dans le dossier des attentats terroristes de Zaventem et de Bruxelles, aurait espéré recevoir de l'aide pour s'évader de prison, deux mois après son arrestation.

 

C'est du moins ce qui ressort de la mise sur sur écoute de son téléphone à la prison de Bruges. Mais Abrini est toujours prisonnier et l'aide attendue n'est jamais venue.

Selon le contenu de ces écoutes, la cellule terroriste bruxelloise avait caché des armes avant de frapper à Zaventem et Maalbeek. Mohamed Abrini aurait demandé que son jeune frère récupère ces armes.

Selon une enquête de la Sûreté de l'Etat, il en aurait discuté avec Bilal El Makhoukhi, qui, comme lui, était enfermé à la prison de Bruges. Après qu'El Makhoukhi ait affirmé qu'il savait où les armes étaient cachées, Abrini lui a demandé de révéler la cachette afin qu'il puisse envoyer quelqu'un pour récupérer les armes.

"Parce que je connais des gens qui sont prêts à me sortir d'ici," aurait-il affirmé à l'époque.

(LpR avec Skwadra/Illustration picture : Unsplash)

LpR

LpR

Journaliste FR @Tagtik - Rubriques société, politique et économie

Pour aller plus loin