Tagtik

Les "nains" qui ont éliminé Mélenchon, selon Ségolène Royal

Ségolène Royal ne décolère pas après la soirée électorale de dimanche et s'en est pris, dans un tweet, aux "nains" qui ont éliminé Mélenchon. Le premier tour de l’élection présidentielle française, a vu l'élimination de justesse du candidat de La France Insoumise, battu par Emmanuel Macron et Marine Le Pen malgré un excellent score de presque 22%, à moins de 2% de Le Pen.

Un résultat "exceptionnel", selon Ségolène Royal, mais qui aurait pu se transformer en une chance pour la gauche, sans le gâchis provoqué par certains 'petits' candidats, selon la femme politique. "Jean Luc Mélenchon a fait honneur à la belle politique par sa campagne et son discours”, écrit l’ancienne candidate à la fonction suprême sur Twitter, pointant du doigt Yannick Jadot (EELV), Fabien Roussel (Parti communiste) et Anne Hidalgo (PS): "Ils pouvaient le faire (le barrage à Marine Le Pen, ndlr.) par l’union en se retirant. Honte à eux, à leur égo. ‘Des nains’, aurait dit François Mitterrand".

Invitée au micro de BFMTV, lundi matin, elle a enfoncé le clou : "Ces candidats sont en-dessous de 5%, alors qu’on sentait une attente à une union des gauches. Ils n’ont pas été capables, à cause de leur égo, de leur manque de perspicacité". Delon Ségolène Royal, le trio Jadot, Roussel et Hidalgo n'a "pas eu le sens du devoir, c’est-à-dire que quand on est candidat à une élection présidentielle pour un courant politique, on est au service de cette histoire. Ce n’est pas l’histoire qui est au service de votre petit égo."

 

(LpR/picture : Jimmy Desplansques via Unsplah)

 

 

 

LpR

LpR

Sport and data journalist @Tagtik - Crystal Palace, Andy Hampsten, Antoine Blondin & Sachin Tendulkar - redaction@tagtik.be

Pour aller plus loin