Tagtik

La vie sur Terre serait bien née des météorites

Tous les éléments constitutifs de l'ADN ont désormais retrouvés été retrouvés dans certaines météorites. Une découverte qui plaide en faveur d'une origine exogène de la vie sur Terre.


Dès les années 60, les scientifiques ont retrouvé les éléments constitutifs de l’ADN, les bases azotées, dans plusieurs météorites. Mais il leur a fallu attendre plusieurs dizaines d'années et l'amélioration des techniques de prélèvement pour être absolument sûrs que ces molécules provenaient bien de l'espace et pas d'une contamination terrestre. Aujourd'hui, tous les doutes sont levés.

Récemment, des chercheurs de l'Université d'Hokkaido au Japon ont tenté de déceler ces bases azotées dans des météorites riches en carbone. Pour ce faire, ils ont étudiés trois corps célestes tombés sur Terre dont la célèbre météorite de Murchinson qui s'est écrasée en 1969, en Australie.

Collecté suffisamment rapidement après sa chute - ce qui limite les risques de contaminations - ce météorite a fait l'objet de très nombreuses investigations et des molécules d’uracile et de xanthine (éléments présents dans l’ARN) y avaient déjà été découverts.

Deux autres météorites, celle de Murray (Kentucky, 1950) et celle du lac Tagish (2000, Colombie-Britannique) ont été passées au peigne fin. Elles sont également riches en éléments indispensables à la naissance de la vie sur Terre selon des résultats publiés dans la revue Nature Communications.

Deux types de briques chimiques sont indispensables pour former l'ADN et l'ARN : les pyrimidines (cytosine, uracile, thymine,...) et les purines (guanine, adénine, xanthine;...). L'équipe de chercheurs japonais a démontré pour la première fois la présence dans ces météorites des bases pyrimidiques (cytosine et thymine), à des niveaux de concentration pouvant atteindre des parties par milliard.

Ces éléments pourraient avoir été créés par des réactions photochimiques dans le milieu interstellaire puis avoir été incorporés dans des astéroïdes lors de la formation du système solaire.

Au début son histoire, entre 4,5 et 3,8 milliards d’années, notre planète a été intensément bombardée par des météorites. Cet apport massif de matériel a peut-être donné l'élan nécessaire à l'apparition de la Vie sur Terre, selon les tenants d'une théorie appelée "panspermie" qui s'oppose à celle de la "biogénèse", qui prétend que la vie telle que nous la connaissons serait apparue sur Terre.

(FL - Source : Sciences et Avenir/Picture : Pixabay)

Fred Lebon

Fred Lebon

Journaliste FR aimant chiffres et graphes- Consommation, économie, société, statistiques

Pour aller plus loin