Tagtik

Des milliers de Russes tentent de fuir le service militaire

La guerre est-elle vraiment populaire au pays de Vladimir Poutine? La population est-elle toujours derrière son leader? Alors que le conflit avec l'Ukraine dure depuis près de 5 mois, de nombreux jeunes russes tentent d'échapper au service militaire obligatoire, indiquent plusieurs ONG.

Depuis le début l'invasion de l'Ukraine par la Russie, on note une forte augmentation de cas de jeunes conscrits tentant d’échapper à leurs obligations militaires. Parmi les moyens d'échapper au service militaire, obligatoire en Russie, outre l’inaptitude pour raisons de santé ou un sursis pour inscription à l’université, certains plaident l'objection de conscience pour convictions religieuses ou personnelles et demandent de pouvoir faire un "service civil alternatif".

Elena Popova, qui dirige l'ONG "Mouvements des objecteurs de conscience" confirme cette volonté d'échapper aux casernes et aux affres la guerre : "On s’est mis à avoir des coups de fils de personnes qui, en temps normal, seraient allées faire leur service sans se poser de questions. Le nombre d’appels a été multiplié par sept".

Au début de la guerre, les autorités russes avaient reconnu l'envoi de jeunes appelés en Ukraine. Mais Vladimir Poutine y avait mis un terme, vu la tournure prise par les événements et les nombreuses pertes enregistrées au sein de l'armée russe.

Dans ce contexte d'enlisement de la guerre, le maître du Kremlin et la hiérarchie militaire pourraient-ils décider d'envoyer à nouveau des conscrits sur le front ukrainien ? "J’ai le sentiment qu’aujourd’hui, ils ne prendraient pas le risque d’envoyer des conscrits en Ukraine, parce que (...) ils redoutent une réaction panique de la population", estime Elena Popova.

(LpR - Source RFI/Picture : Unsplash)

LpR

LpR

Journaliste FR @Tagtik - Rubriques société, politique et économie

Pour aller plus loin