Tagtik

Comment Poutine a survécu à une tentative d'assassinat

Vladimir Poutine a-t-il vraiment été visé par une tentative d'assassinat il y a deux mois environ ? C'est en tous cas ce que prétendait lundi le chef des services de renseignement ukrainiens, Kyrylo Budanov, interrogé par le média ukrainien "Pravda".

 

Cette attaque "ratée" aurait eu lieu dans le Caucase, il y a deux mois, dans les premiers jours suivant l’invasion de l’Ukraine. "Ce n'était pas une information publique", a expliqué Mr Budanov. "La tentative d'assassinat a échoué, mais elle a vraiment eu lieu."

"Il a été attaqué par des représentants du Caucase, il n'y a pas si longtemps", précise encore Kyrylo Budanov, qui a qualifié cette tentative d'assassinat "d'échec absolu" en affirmant que "l'événement n'avait pas été médiatisé" mais avait bien eu lieu dans une "région non spécifiée" il y a "environ deux mois".

Le président russe aurait déjà échappé à quatre tentatives d'assassinat par le passé. Partout accompagné par des tireurs d'élite et par une équipe de personnes chargées de goûter sa nourriture avant de la manger, Poutine vit dans la crainte permanente d'un attentat ou d'un empoisonnement.

Boris Karpichkov, ancien espion du KGB, avait évoqué la paranoïa du dirigeant russe. "Poutine a perdu la guerre avant même de l'avoir commencée - et c'est arrivé bien avant que cette idée maniaque ne lui vienne à l'esprit. Il s'est avéré être un psychopathe très fortement obsédé par des idées paranoïaques et des théories du complot contre lui-même et par des menaces inexistantes auxquelles la Russie serait confrontée de la part du reste du monde", avait-il expliqué.

Rappelons que le président ukrainien Volodymyr Zelensky aurait lui aussi échappé à des tentatives d’assassinat, au moins trois, selon le Times, rien que dans la première semaine suivant l’invasion de son pays.

Cette hypothétique tentative d'éliminer Vladimir Poutine pose, par effet de rebondissement, la question de sa succession. En cas de décès de Poutine, c'est vraisemblablement Mikhail Mishustin qui prendrait les rênes de l'État russe. Premier ministre du pays depuis janvier 2020, c'est lui dirigerait en principe le gouvernement russe jusqu'à la tenue d'une élection pour le remplacer, selon les analystes.

Mais cet homme de 56 ans , jugé comme "fade" et "sans pouvoir ni grandes ambitions" par la plupart des observateurs pourrait être supplanté par Nikolai Patrushev, actuel secrétaire du Conseil de la sécurité de la Russie depuis 2008, dont le nom circule.

Outre cette tentative d'assassinat avortée, la santé du dirigeant russe fait l'objet de toutes les supputations depuis le début de l'invasion russe en Ukraine. Début mai, Kyrylo Budanov estimait ainsi que Vladimir Poutine était "gravement malade".

Des rumeurs sur son état de santé font étét d'un possible cancer. Dernièrement, le chef d'Etat russe aurait été filmé en train de vomir en pleine réunion avec Sergey Chemezov, ce qui alimente les rumeurs d'un possible cancer

(LpR avec Fausto - Source : HLN- La Libre/Picture : Pixabay)

LpR

LpR

Journaliste FR @Tagtik - Rubriques société, politique et économie

Pour aller plus loin