Tagtik

Avant Gino Mäder, 33 coureurs ont perdu la vie en course...

Le cycliste Gino Mäder est décédé vendredi des suites de sa chute survenue jeudi dans la sixième étape du Tour de Suisse. Il était âgé de 26 ans. Gino Mäder avait chuté dans la dangereuse descente du col de l'Albula, au km 197, jeudi. Il était inerte dans l'eau lorsque le médecin de la course s'est rendu sur les lieux de l'accident et avait dû être réanimé sur place avant d'être transporté à l'hôpital.


Voici la liste des principaux coureurs morts en course ou décédés des suites d'une chute ou d'un accident survenu pendant une épreuve cycliste. On y retrouve malheureusement plusieurs champions belges, des acteurs majeurs du Tour de France ou des classiques, des porteurs de maillots de champion national ou mondial, car personne n'échappe à la cruauté du destin dans ce sport extrêmement dangereux... 

1935: Armando Cepeda (Esp) succombe à une chute mortelle dans un ravin sur la route de Bourg-d'Oisans dans une étape du Tour de France.

1937: André Raynaud (Fra), champion du monde de demi-fond, se tue au cours d'une épreuve à Anvers, écrasé par le derny piloté par Athur Pasquier.

1950: Camille Danguillaume (Fra), vainqueur de la Doyenne en 1949, est renversé par une moto vers la fin du Championnat de France à Montlhéry.

1951: Serse Coppi (Ita), le frère de Fausto, chute à un kilomètre de l'arrivée du Tour du Piémont. Il termine la course mais décède durant la nuit suivante. Sa mort, un an après son succès dans Paris-Roubaix laisse le Campionissimo complètement dévasté.

1956: Stan Ockers (Bel), champion du monde sur route et deux fois deuxième du Tour de France, se tue sur la piste du vélodrome d'Anvers. La Belgique lui fera un hommage national.

1967: Tom Simpson (G-B). Le décès de l’Anglais, le 13 juillet 1967, frappé du sceau du dopage, lors de l’ascension du mont Ventoux, jette sur l'épreuve un voile de substances illicites, qui change définitivement la face du Tour..

1969: José Samyn (Fra) heurte de plein fouet un vendeur de programmes lors d'un criterium à Zingem. Il tombe dans le coma, puis décède à l'âge de 23 ans.

1970: Jean-Pierre Monsere (Bel), champion du monde en titre et meilleur ami de Roger De Vlaeminck, percute une voiture roulant en sens inverse au Grand Prix de Retie.

1972: Manuel Galera (Esp) est accidenté au cours d'une étape du Tour d'Andalousie. Cinquième de la Vuelta en 1971, le grimpeur espagnol se tue quelques mois plus tard sur les pentes de l'Alto del Mojón.

1976: Juan Manuel Santisteban (Esp) fait une chute mortelle dans la première étape du Tour d'Italie. L'Espagnol est l'un des quatre coureurs à avoir perdu la vie sur les routes du Giro...

1984: Joaquim Agostinho (Por) tombe après avoir heurté un chien près de l'arrivée d'une étape du Tour de l'Algarve. Revêtu du maillot de leader et franchissant la ligne d'arrivée soutenu par ses co-équipiers, le Portugais, 8 fois dans le top 10 du Tour de France et deux fois sur le podium, est transporté tardivement à l'hôpital de Lisbonne, où il sombre dans un coma irréversible.

1986: Emilio Ravasio (Ita) meurt à l'âge de 24 ans après une chute tragique lors de la première étape du Giro. Le petit grimpeur se relève et atteint la ligne d'arrivée à Sciacca, dix kilomètres plus loin. Après quelques heures, il fait un malaise à l'hôtel et mourut après seize jours de coma à l'hôpital de Palerme.

1987: Vicente Mata (Esp) est renversé par une voiture au cours du Trophée Luis-Puig.

1987 : Michel Goffin (Bel) tombe dans le coma après une chute dans le Tour du Haut-Var et décède six jours plus tard.

1988: Connie Meijer (P-B) est victime d'un malaise pendant un critérium féminin aux Pays-Bas.

1992: Danny Allaerts (Bel) meurt des suites d'une chute dans une course amateurs à Haacht.

1995: Nestor Mora (Col), Augusto Triana (Col) et Hernan Patino (Col) décèdent à l'entraînement après avoir été heurtés par un camion à Manzinales, en Colombie.

Fabio Casartelli (Ita), champion olympique en titre et équipier de Lance Armstrong, tombe dans un virage de la descente du Portet d'Aspet au cours de la quinzième étape du Tour de France. Il meurt quelques heures plus tard.

1996: José-Antonio Espinosa (Esp), chute lors du contre-la-montre par équipes dans le critérium de Fuenlabrada.

1999: Manuel Sanroma (Esp), jeune espoir du sprint qui a déjà battu les meilleurs, fait une chute mortelle près de l'arrivée de la deuxième étape du Tour de Catalogne.

2000: Saul Morales (Esp) est fauché par un camion dans la 7e étape du Tour d'Argentine.

2003: Andrei Kivilev (Kaz) se tue près de Saint-Chamond dans la 2e étape de Paris-Nice, alors qu'il tente de régler son oreillette. Il décède le matin suivant à Saint-Etienne.

2005: Alessio Galletti (Ita), 37 ans, est victime d'un arrêt cardiaque à 15 km de l'arrivée de la Subida Naranco.

2006: Isaac Galvez (Esp) décède dans une embardée sur la piste de Gand, lors des Six Jours.

2008: Bruno Neves (Por) chute lors d'une étape de la Clássica de Amarante. Il décède pendant son transfert à l'hôpital.

2010: L'espoir italien Thomas Casarotto tombe dans le coma après avoir heurté une voiture sur le bord de la route, lors d'une étape du Tour du Frioul amateur. Il décède quatre jours plus tard.

2011: Wouter Weylandt (Bel) se tue dans la descente du Passo del Bocco, à 25 kilomètres de l'arrivée de la 3e étape du Giro à Rapallo.

2016: Décès d'Antoine Demoitié (Bel) percuté par une moto après une chute à Sainte-Marie-Cappel lors de la classique Gand-Wevelgem.

2016: Daan Myngheer (Bel), victime d'un infarctus lors de la première étape du Critérium international autour d'Ajaccio, il meurt dans la ville corse.

2018: Michael Goolaerts (Bel), retrouvé inanimé dans le deuxième des 29 secteurs pavés de Paris-Roubaix, meurt à l'hôpital de Lille le soir de la course.

2019: Bjorg Lambrecht (Bel), 22 ans, chute lourdement lors de la 3e étape du Tour de Pologne et décède le jour même à l'hôpital de Rybnik.


(LpR/picture : Pixabay)

LpR

LpR

Journaliste FR @Tagtik - Rubriques société, politique et économie

Pour aller plus loin