Tagtik

Ni Bayern, ni Real: une première depuis 2008 !

Cette édition de la C1 est celle du 'renouveau'. Personne ne s'en plaindra, quelques grands clubs au passé prestigieux sont passé à la trappe. Va-t-on vers une nouvelle hiérarchie au sein du foot européen?

La Champions League 2018/2019 marque, à l’heure du Brexit, le grand retour des clubs de Premier League au sommet de la Champions League. Mais c’est aussi une édition qui tourne une page : celle de la présence systématique de clubs comme le Bayern et le Real dans les huit derniers participants de l’épreuve.

Le représentants de la Bundesliga sortent meurtris des huitièmes de finale de la Champions League. Les trois clubs allemands (Bayern, Dortmund et Schalke) ont essuyé cinq défaites pour un seul partage (celui du Bayern à Anfield Road). Pour mesurer l’ampleur de la blessure, il suffit de mentionner le goal average collectif des trois grands traditionnels d’Outre-Rhin : 3 buts marqués pour 17 encaissés ! La rigueur et l’efficacité allemandes en ont pris un sacré coup !

Mais cette édition de la Champions League est aussi inédite sur un autre point. Pour le Bayern, une élimination en huitième de finale de la Ligue de Champions est une première depuis la saison 2010/2011 et son élimination à l’époque face à l’Inter. Depuis lors, le club Bavarois avait toujours fait partie du dernier 8.

Plus remarquable encore, c’est la première édition depuis celle de 2007/2008 où l'on ne retrouve ni le Real, ni le Bayern à ce stade de la compétition.

Dirk Diederich

Dirk Diederich

Pour aller plus loin