Tagtik

Clement reste zen après le faux pas de Genk

Battu par le plus petit écart par l'Antwerp, Genk risque de voir Bruges et le Standard revenir dans son sillage. Mais Philippe Clement, le coach du Racing, reste cool...

Le Racing de Genk a été défait à l’Antwerp. Les Limbourgeois n’ont pas affiché leur superbe du week-end dernier et ont été plus qu’embêtés dans leur jeu par le dispositif mis en place par Laszlo Bölöni. Mais si le leader risque de voir ses principaux concurrents revenir dans son sillage, Philippe Clement prône la ‘cool attitude’.

L’Antwerp a rapidement ouvert le score contre Genk, puis a muselé relativement facilement des Limbourgeois bien moins fringants que contre Anderlecht. Certes, le Great Old a pu compter également sur un Sinan Bolat des grands jours pour préserver son avantage, mais en battant les leaders, il a plus que jamais (re)lancé ces Play-offs 1 qui s’annoncent passionnants et surtout spectaculaires. Car lors de ces quatre premiers matches, le spectateur neutre ne s’est jamais ennuyé.

Pour le Racing Genk, ce coup d’arrêt survient bien sûr à un mauvais moment. Mais Philippe Clement, le coach du Racing, a immédiatement prôné le calme après le match et a relativisé l’importance de cette défaite. "Toutes les stats ont été en notre faveur. Sauf le résultat" a souligné au micro de la Pro League l’entraîneur des leaders qui a estimé avoir vu un Genk correct. "On ne donnera pas dans le scénario du passage du paradis à l’enfer. Nous n’étions pas au paradis après Anderlecht. Nous sommes restés calmes. C’est ce que nous ferons également après ce soir. On n’a pas vu un mauvais Genk ce soir. Nous n’avons pas été efficaces et l’Antwerp nous a compliqué la tâche dans son style propre" a conclu Clement.

Samedi Genk recevra Gand. Pour se refaire une santé ?

(Dupk/Picture : twitter)

Dirk Diederich

Dirk Diederich

Pour aller plus loin