Tagtik

Blessé, Neymar allumé par ses adversaires

"On n'est pas là pour qu'il s'amuse avec nous. On n'est pas ses faire-valoir. S'il veut s'amuser, on répond avec nos armes, on ne se laissera pas faire. Qu'il ne vienne pas chouiner après, il aime bien le faire..."

La nouvelle blessure de Neymar, survenue lors de la qualification du PSG face à Strasbourg (2-0) fait déjà couler beaucoup d'encre.

Du côté parisien, on redoute que le Brésilien soit à nouveau touché au même pied que l'année dernière lors de sa longue indisponibilité, qui lui avait fait louper toute la fin de saison. A huit jours d'un match capital face à Manchester United en Champions League, la possibilité d'une rechute inquiète.

Du côté strasbourgeois, par contre, le son de cloche est très différent. Après le match, les joueurs de Strasbourg et leur entraineur ont évoqué le comportement de Neymar qui leur a fortement déplu. C'est lors d'une charge du milieu de terrain de Strasbourg Moataz Zemzemi, que Neymar s'est blessé. Si le joueur s'en est excusé, certains de ses équipiers ont fustigé le comportement de la star brésilienne.

Anthony Gonçalves, un des joueurs alsaciens, s'est confié à Eurosport en allumant Neymar: "Quand tu veux jouer comme ça, ne viens pas te plaindre si tu prends des coups. Je respecte le joueur qu'il est, c'est un grand joueur, mais on n'est pas là pour qu'il s'amuse avec nous. On n'est pas ses faire-valoir. S'il veut s'amuser, on répond avec nos armes, on ne se laissera pas faire. Qu'il ne vienne pas chouiner après, il aime bien le faire..."

Le défenseur Pablo Martinez, critique lui auss l'attitude du Brésilien au cours de la rencontre: "C'est un joueur merveilleux, mais du fait de son comportement, ce n'est pas un joueur que j'apprécie sur le terrain. Au-delà de chambrer, il parle mal. Je ne veux pas polémiquer là-dessus.": 

"Il n'a pas pris tant de coups que ça. Chacun joue avec ses moyens. Simplement à des moments, il y a besoin de muscler ton jeu. Il n'y a rien de méchant, ce n'est pas de la danse classique. C'est un génie, mais il y a des moments où, quand tu dépasses les bornes, il faut assumer. Assumer quelques fois, c'est prendre quelques coups", souligne pour sa part l'entraîneur strasbourgeois Thierry Laurey.

(LpR/Picture : Pixabay)

Pour aller plus loin