Tagtik

Wout Van Aert, grand favori des Mondiaux

La Belgique est et a toujours été une terre de vélo, et elle compte bien le rappeler lors de la 88ème édition des championnats du Monde de cyclisme sur route qui auront lieu autour de Bruges et Louvain du 19 au 26 septembre prochain. Car si le titre de champion du Monde de contre-la-montre devrait être très disputé et que Remco Evenepoel devra livrer une véritable performance XXL s’il souhaite remporter la tunique arc-en-ciel, le ciel semble bien plus dégagé sur la course en ligne où Wout Van Aert s’avance dans la peau du grand favori pour cette course à domicile.

La Belgique, championne des champions

La dernière victoire d’un Belge sur cette prestigieuse course d’un jour, à classer un rang juste en-dessous des Cinq Monuments du vélo (Milan-San Remo, Tour des Flandres, Paris-Roubaix, Liège-Bastogne-Liège, Tour de Lombardie), remonte à 9 ans et au sacre de Philippe Gilbert sur les routes des Pays-Bas. Depuis, seuls Tom Boonen, 3ème en 2016 au Qatar, et Wout Van Aert, 2ème l’an passé en Italie, ont réussi à monter sur le podium des Championnats du Monde. La Belgique n’en reste pas moins la nation à avoir remporté le plus de victoires dans cette compétition, avec 26 médailles d'or contre 19 pour l’Italie et 9 pour la France, respectivement 2ème et 3ème de ce classement. Mais avec seulement 3 titres lors des 30 dernières années, la Belgique est rentrée dans le rang et compte donc sur Wout Van Aert pour redorer son blason.

Une faste année 2021

Van Aert réalise pour l’instant une superbe saison, même s’il n’a pas réussi à conserver ses titres sur les Strade Bianche (4ème) et Milan-San Remo (3ème). Il a cependant remporté la classique Gand-Wewelgem et l’Amstel Gold Race ainsi que 3 étapes du Tour de France, dont la mythique double ascension du Ventoux. Il a également gagné la médaille d’argent aux Jeux Olympiques de la course en ligne. Actuellement, il est deuxième du classement UCI juste derrière Tadej Pogacar mais pourrait bien finir l’année numéro 1 en fonction des derniers résultats des deux coureurs.

Ceci explique pourquoi Wout Van Aert est considéré comme le principal favori des championnats du Monde à venir. Cet optimisme touche même les sites de paris sportifs qui ne font que peu des cas des autres coureurs. Ainsi, le site belge Circus.be propose une cote de 2,50 pour une victoire de Van Aert, contre 8,00 et 9,00 pour Van der Poel et Alaphillipe, les autres prétendants au titre et habituels adversaires du Belge. Mais d’autres raisons que la forme du moment expliquent cet engouement et ce statut pour Van Aert.

Du sur-mesure

D’abord, il aura le grand avantage d’évoluer en Flandre, sur des terres qu’il connaît bien et où il a déjà connu de nombreux succès. Si évoluer à domicile n’apporte pas un aussi grand avantage qu’en football par exemple, le public au bord de la route sera nombreux à le soutenir et cela pourrait jouer en sa faveur. Ensuite, qui dit course en Belgique dit secteurs pavés, et celle-ci n’en manquera pas avec notamment une double montée de la Moskesstraat avec des passages à plus de 17% de pente. Cette côte très exigeante éliminera donc la plupart des sprinteurs qui ne pourront se mêler à la victoire finale, mais aussi des coureurs comme Julian Alaphilippe qui n’ont jamais excellé sur les pavés (même nettoyés), à l’inverse de Van Aert, alors que ce sont les forts pourcentages qui devraient mettre à mal Van der Poel.

La course au maillot-arc-en-ciel semble donc taillée pour Van Aert ainsi que pour l’équipe belge qui sera à son service et qui compte en ses rangs des coureurs de très grande qualité comme Evenepoel, Teuns, Benoot, Campenaerts ou le fidèle lieutenant Declercq. La Belgique semble donc mieux armée que toutes les autres nations pour faire triompher son champion sur ce parcours. Mais attention toutefois, car ce statut de grand favori les forcera à assumer le poids de la course, à devoir travailler plus que les autres pour contrôler les échappées et donc à puiser dans leurs réserves alors que la course est très longue puisqu’elle atteint les 262 kilomètres de long.

Champion du Monde, mais sous un autre maillot et dans une autre discipline...

 

Être là le jour J

Enfin, c’est sur l’esprit de revanche de Wout Van Aert que comptent les supporters du Belge, lui qui a terminé 2ème aussi bien de la course en ligne que du contre-la-montre l’an passé. Cette année, il pourrait s’avérer intéressant de s’économiser un peu sur le chrono pour garder toutes ses forces pour la course en ligne, même si le délai d’une semaine entre les deux courses est plutôt suffisant pour récupérer.

Quoi qu’il soit, entre course à domicile, parcours idéal pour lui, équipe de haute qualité à son service, grande forme actuelle et revanche à prendre, difficile d’imaginer Van Aert échouer dans sa conquête du maillot arc-en-ciel. Mais le cyclisme est aussi connu pour ses chutes et autres aléas de course. Une surprise (Cosnefroy, Pidcock, Pogacar, Sagan, Colbrelli, Cort Nielsen) n’est pas à exclure tandis que Van Der Poel aura aussi à cœur de contrarier les plans de son meilleur ennemi. Verdict le 26 septembre prochain.

(LpR/Picture: Ronan Caroff/ Crelan Charles)

LpR

LpR

Sport and data journalist @Tagtik - Crystal Palace, Andy Hampsten, Antoine Blondin & Sachin Tendulkar - redaction@tagtik.be

Pour aller plus loin