Tagtik

Voici pourquoi votre facture d'hôpital explose depuis 2014

C'est Solidaris, la mutualité socialiste, qui l'annonce : en 2017, plus de 30.000 patients ont dû faire face à des suppléments d’honoraires supérieurs à 3 000 euros.

De 2014 à 2019, des économies à hauteur de 2,1 milliards d’euros ont été imposées dans les soins de santé. "Du jamais vu", indique Jean-Marc Laasman, directeur des études de Solidaris, lesquelles ont calculé que cela représentait 130 millions d’euros d’économie directe, à charge des patients.

Auxquelles il faut encore ajouter les centaines de millions d’économies imposées aux prestataires de soins. "Sur la législature, 194 millions d’euros d’économies ont été opérées sur le budget des moyens financiers des hôpitaux, plusieurs centaines de millions d’euros sur l’indexation des honoraires des médecins, des dentistes, des kinés…", indique la mutualité.

Evidemment, puisque leur survie est en cause, les hôpitaux on reporté une partie de ces économies sur les patients via des augmentations de suppléments d’honoraires. "Ainsi, on observe une augmentation de 21 % des suppléments pour les soins ambulatoires entre 2016 et 2017. À l’hôpital, depuis 2015, les suppléments d’honoraires ont augmenté 2,5 fois plus vite que les tarifs de l’Inami."

Conséquence désagréable pour les citoyens : le patient voit sa facture augmenter lorsqu’il séjourne à l’hôpital. "En moyenne, le supplément d’honoraire payé par le patient pour un séjour à l’hôpital a augmenté de 116 euros entre 2014 et 2017, passant de 1.065 euros à 1.181 euros. Mais surtout, le risque du patient d’être confronté à des suppléments d’honoraires très élevés a grimpé en flèche sur la période 2014-2017. 25 % de patients supplémentaires ont dû faire face à des suppléments d’honoraires supérieurs à 3 000 euros, soit 37.408 patients en 2017 contre 30.032 patients en 2014 (...)", précise ce rapport de la mutualité.

"Par ailleurs, entre janvier 2015 et décembre 2017, plus d’un hôpital sur cinq (23 hôpitaux sur 102) a décidé d’augmenter le pourcentage maximum de suppléments d’honoraires facturés aux patients prévu dans sa déclaration d’admission", poursuit Solidaris.

Solidaris dénonce également l’augmentation du coût de l’accouchement pour les jeunes mamans, malgré la diminution de la durée de séjour. "Concrètement, la facture d’un accouchement en chambre particulière qui était de 1.441 euros, pour une durée moyenne de 4,3 jours, est passée à 1.527 euros pour la période 2015-2016-2017, pour une durée moyenne de 3,7 jours à l’hôpital."

(LpR/picture : Pixabay)

LpR

LpR

Sport and data journalist @Tagtik - Crystal Palace, Andy Hampsten, Antoine Blondin & Sachin Tendulkar - redaction@tagtik.be

Pour aller plus loin