Tagtik

Un hôpital sur trois dans le rouge

Si la situation financière de nos hôpitaux s'améliore, leur santé demeure fragile. Presque un hôpital sur trois (32%) était déficitaire en 2018.

Même si leur endettement est en baisse, la situation financière des hôpitaux belges reste inquiétante. D'après l'étude Maha (Model for Automatic Hospital Analyses) de Belfius, menée auprès de tous les hôpitaux publics et privés de Belgique, il ressort que presque un hôpital sur trois (32%) était déficitaire en 2018.

Si, en comparaison à l'année précédente, la situation s'est améliorée (44% d'hôpitaux déficitaires), la santé de nos hôpitaux demeure fragile, pointe l'étude que rapporte la RTBF.

Dans l'ensemble, certains points du bilan se sont améliorés et restent globalement sains - l'endettement est en baisse et le chiffre d'affaire a augmenté de 5% - mais la dynamique d'investissement de ces dernières années traduit une évidente fragilité. En 2018, les investissements auraient fortement ralenti, baissant en moyenne de 19%.

Même si le budget des soins de santé par rapport au PIB reste stable en moyenne en Belgique (10% entre 2011 et 2016), il a été mis à rude épreuve sous la dernière législature, passant de 1,5% contre 4,5%, souligne l'étude. Arnaud Dessoy, directeur des études chez Belfius, ne mâche d'ailleurs pas ses mots : "Concernant le budget des soins de santé, on est à l'os".

Malgré ce climat de forte pression budgétaire, les hôpitaux doivent cependant continuer de faire face à de nombreux défis : dégager de nouveaux financements pour la modernisation des infrastructures, poursuivre la réussite du modèle ambulatoire qui coûte cher et enfin, réorganiser le paysage hospitalier. Tout l'enjeu sera donc de garder la croissance du budget des soins de santé.

(JaG - Source : RTBF - Picture : Pixabay)

JaG

JaG

Web content writer

Pour aller plus loin