Tagtik

Otites : un recours abusif aux drains ?

La Mutualité chrétienne (MC) tire la sonnette d'alarme : le placement de drains chez les enfants souffrant d'otites à répétition serait une option trop rapidement adoptée par les médecins spécialistes en oto-rhino-laryngologie (ORL), relaye l'agence Belga.

Les chiffres parlent d'eux-mêmes. Si au cours de ces 10 dernières années, le nombre d'enfants bénéficiaires a diminué de plus de 30%, le nombre d'interventions reste très élevé selon la mutualité. Entre 2017 et 2018, ce ne sont pas moins de 16.000 membres de la MC âgés de moins de 10 ans et souffrant fréquemment d'otites qui se sont fait placer des drains auriculaires.

Pourtant si l'on en croit la mutualité, ces infections de l'oreille, régulières chez les nourrissons et les enfants, guérissent spontanément.

L'organisme met en garde les bénéficiaires de ce type d'intervention : "Les drains peuvent aussi présenter des inconvénients, comme un épanchement auriculaire passager ou chronique, des lésions du tympan, une perte auditive, des cicatrices ou une perforation permanente du tympan". La mutuelle rappelle aussi que cette intervention chirurgicale est réalisée sous anesthésie générale.

Autre constat interpellant soulevé par l'organisme : des différences importantes sont constatées entre hôpitaux. A l'hôpital général Alma à Eeklo (Flandre-Orientale), par exemple, une consultation chez un chirurgien ORL est suivie dans 27% des cas par la pose de drains. En revanche, à l'hôpital universitaire Reine Fabiola à Bruxelles, 2% des consultations seulement donnent lieu à une telle intervention, ce qui équivaut à 14 fois moins.

(FvE - Source : Belga / 7sur7 - Illustration picture : Pixabay)

FvE

FvE

PR/Press/Copywriter - Coach en devenir - Reading addict - Globetrotteuse

Pour aller plus loin