Tagtik

Le juteux business des faux gels hydroalcooliques

Depuis le début de l'épidémie en Belgique, les gels désinfectants hydroalcooliques sont devenus - comme les masques - des denrées rares. Certains ont évidemment compris tout l'intérêt de cette pénurie pour alimenter un juteux mais minable business parallèle et se sont lancés dans la fabrication de faux gels désinfectants.

Produire soi-même un tel produit n’est évidemment pas interdit pour autant que le gel soit strictement réservé à un usage personnel.  Mais certains n'hésitent pas à vendre des flacons de 100 ml à 7 euros dans des circuits opaques (marchés, internet, vente directe,...), réalisant au passage 100% de marge et des bénéfices plantureux. C'est cette commercialisation sauvage qui pose évidemment problème.

Pour le reste, la composition de ce produit est assez simple et des recettes sont déjà expliquées sur Internet : vous aurez desoin d'alcool pour spiritueux, de peroxyde d’hydrogène (eau oxygénée à 3 %, utilisées par les coiffeurspour les teintures) et de glycérol (trouvable en pharmacie).

Dans un récipient gradué bien propre, mélangez 835 ml d’alcool, 42 ml d’eau oxygénée. Ajoutez ensuite 15 ml de glycérine. Il ne reste plus qu' à ajouter de l’eau bouillie pour faire l'appoint d'un litre. Votre désinfectant maison est prêt.

Selon des informations relayées par La Dernière Heure, la police traque actuellement les animateurs de certains circuits parallèles, la forte demande rendant les prix prohibitifs et les produits vendus très douteux.

(LpR - Source : La DH/Picture : Harvey Boyd via Pixabay)

LpR

LpR

Sport and data journalist @Tagtik - Crystal Palace, Andy Hampsten, Antoine Blondin & Sachin Tendulkar - redaction@tagtik.be

Pour aller plus loin