Tagtik

La charge mentale, ce boulet dans la tête des femmes

Penser en permanence à toutes les contraintes de l'organisation familiale : c’est le boulet pesant mais invisible que les femmes traînent en permanence et qui peut les conduire à l’épuisement. Les spécialistes appellent ça la charge mentale...

La charge mentale, c'est cette liste infernale qui se déroule en permanence dans le cerveau des femmes: tâches ménagères, courses, factures, loisirs des enfants, rendez-vous chez le médecin… Une liste de choses à faire qui s'ajoute souvent aux soucis professionnels et qui plonge l’esprit dans un branle-bas de combat permanent.

Souvent, ce sont les femmes qui organisent et prennent en charge ces contingences, les hommes se contentant, eux, d'attendre qu'on leur dise de faire les choses, laissant à leur compagne la responsabilité de l'intendance et des enfants.

Même si depuis les années '70, le partage des taches ménagères tend à s'équilibrer, on est encore loin d'un monde parfait, où ces contraintes seraient équitablement réparties entre les deux sexes.

Les taches ménagères, le travail, les enfants et l'organisation du foyer trop rarement assumés par les hommes (ou assumés de manière déséquilibrée) peuvent mener les femmes au surmenage.

Ce n'est donc pas un hasard si le burn-out frappe deux fois plus les femmes que les hommes. Cette fatigue extrême peut aussi se manifester par de l'anxiété, du stress ou des migraines. Avec les conséquences que l'on imagine sur la vie intime d'un couple car l'épuisement est rarement aphrodisiaque.

Une partie de la solution peut venir des hommes, qui doivent d’avantage assumer leurs responsabilités, partager les tâches les plus ingrates, endosser certaines corvées de leur propre initiative.

Les femmes doivent aussi lutter contre la représentation de la femme parfaite qui doit tout mener de front de façon exceptionnelle. Cette représentation les étouffe et les empêche même parfois de lâcher-prise.

Car la charge mentale pèse encore de tout son poids et de sa toxicité dans l'organisation mentale des femmes.

(LpR - Source : France Bleu/Picture : Pixabay)

LpR

LpR

Sport and data journalist @Tagtik - Crystal Palace, Andy Hampsten, Antoine Blondin & Sachin Tendulkar - redaction@tagtik.be

Pour aller plus loin