Tagtik

L'étrange syndrome du sapin de Noël

Votre beau sapin trône fièrement au milieu du salon et diffuse une agréable odeur dans la pièce. C'est magique ! Mais depuis qu'il est là certains membres de la famille éternuent... Est-ce vraiment dû au hasard?

Votre beau sapin, choisi et décoré avec soin, trône depuis quelques jours dans votre salon et d'étranges symptômes ressemblant à ceux des allergies aux pollens et aux herbacées, gagnent certains membres de votre famille: nez bouché, yeux qui coulent, toux, éternuements, problèmes de sommeil... Et si le problème venait de votre sapin?

Voici l'explication: dans la nature, des moisissures et des champignons ont colonisé l'arbre et se sont glissés sous son écorce. Lorsque le sapin est placé en intérieur pour les fêtes de fin d'année, les champignons appréciant l'environnement chaud de votre habitation se développent plus facilement. Ces micro-organismes se répandent alors dans l'atmosphère et déclenchent des allergies. Ce sont donc ces spores qui sont responsables du syndrome du "sapin de Noël".

Lors d'une étude menée en 2007, des scientifiques ont analysé l'air d'une maison durant 2 semaines. Et le constat est sans appel: le nombre de spores au mètre cube est passé de 800 au premier jour à 5000 le quatorzième! CQFD: plus le sapin reste longtemps à l'intérieur, plus la moisissure se répand rapidement.

Le Dr. Nhân Pham-Thi, chef de Service de l'Unité d'allergologie et de médecine environnementale de l'Institut Pasteur, s'était confié l'année passée au Figaro à propos du syndrome du "sapin de Noël": "Il faut d'abord être sensible ou disposer d'un terrain allergique pour que des crises se déclenchent à cause des sapins. Les personnes susceptibles de connaître ce syndrome sont souvent allergiques à des pollens, comme celui de cyprès, par exemple". Le médecin poursuit: "Des co-facteurs peuvent se cumuler comme une maladie virale, un feu de cheminée ou encore le stress…, qui peuvent aggraver l'inflammation bronchique. Ce qui peut être grave pour les personnes asthmatiques", conclu le Docteur Nhân Pham-Thi.

Pour éviter ces nuisances vis-à-vis des personnes à risques, mieux vaut opter pour un sapin artificiel. Pour les inconditionnels du vrai sapin, il est conseillé d'aérer régulièrement la pièce où le résineux est installé et de ne pas le garder plus de 7 jours à l'intérieur de votre habitation.

(FvE - Source: ConsoGlobe - Illustration Picture: Pixabay)

FvE

FvE

PR/Press/Copywriter - Globetrotteuse - AsiaMania - Reading addict

Pour aller plus loin