Tagtik

Couple en confinement : chacun son côté du lit

Un tiers de votre temps est destiné au sommeil. Sachant donc qu’une partie de votre existence est consacrée à la vie au lit, lorsque vous êtes en couple il est important et même nécessaire de s’y sentir bien.

En cette période de confinement, alors que les contacts extérieurs sont à proscrire, les seuls liens humains que vous ayez résident, entre autres, dans vos échanges avec la femme ou l’homme qui partage votre vie. Cette présence ne peut vous échapper. La relation est parfois mise à rude épreuve quand les partenaires connaissent un quotidien généralement rythmé et fractionné de moments solo et isolés d’un côté, de rencontres et de partage en couple de l’autre. Chacun se voit privé d’un bout de liberté. La situation se corse donc dans une société qui se veut davantage individualiste et qui promeut les bienfaits de l’indépendance. Alors, lorsque vous êtes H24 ensemble, de jour comme de nuit, il devient primordial de garder vos habitudes « égoïstes » autant que faire se peut. Notamment dans votre lit.

Le lit est l’endroit par excellence du réconfort, de l’apaisement et surtout de la déconnexion. Le sommeil vous y rejoint et le temps est à la recharge des batteries. Mieux vaut donc être dans de bonnes conditions pour rendre vos nuits douces et réparatrices. Pourquoi faut-il avoir une place attribuée dans son lit ? Plutôt à gauche ou à droite ? La solution la plus simple dans ce dilemme est de pouvoir se mettre d’accord. Si l’un des partenaires se sacrifie et laisse son côté de prédilection à l’autre, il s’agit, d’une preuve d’amour bien évidemment, mais également d’un acte impliqué. En l’occurrence, c’est le meilleur moyen de ne pas se noyer dans un conflit inutile. Pas d’inquiétude à avoir sur la qualité du sommeil du sacrifié, il retrouvera vite des nuits confortables grâce à un remède miracle : l’habitude. Selon le Vif, « il ne suffirait que de quelques semaines, on parle d’un maximum de 20 jours, pour oublier qu’on a, un temps, préféré un côté du lit ». De plus, un côté n’est pas meilleur que l’autre. Des études ont cependant révélé qu’un certain nombre de femmes avaient un penchant pour le côté du lit le plus à distance de la porte. « Ce serait un vestige du temps des cavernes où c’était l’homme qui gardait l’entrée ».

Votre côté établi, vous pourrez rêver en toute sérénité. En effet, avoir une place déterminée marque une forme de stabilité. Rappelez-vous vos premières nuits dans un nouveau logement ou dans le lit de quelqu’un d’autre, avez-vous bien dormi ? C’est bien pour cette raison que l’habitude a du bon, qu’avoir un côté favori est tout à fait normal et même indispensable.

Chacun son côté du lit et l’avantage de partager ce lieu avec l’être aimé !

(Anne-Sophie Debauche - Source : Le Vif - Illustration : Pixabay - Sasint)

Anne-Sophie Debauche

Anne-Sophie Debauche

Rédactrice web - bien être et beauté au naturel - testeuse cosmétiques - écriture addict

Pour aller plus loin