Tagtik

"Jogging ou vélo? Restez hors du sillage de celui qui vous précède"

Des recherches menées par la KU Leuven et l'Université de technologie d'Eindhoven démontrent que si vous voulez prendre un peu l'air pendant le confinement et pratiquer le vélo, la marche ou le jogging, mieux vaut rester hors du sillage immédiat de vos compagnons de sortie. Lorsque vous respirez, toussez ou éternuez en roulant, marchant ou courant, vous créez un nuage de gouttelettes derrière vous qui s'étend sur plus de 1,5 mètre, explique le professeur Bert Blocken à Het Laatste Nieuws.

Des simulations effectuées pendant cette étude belgo-néerlandaise ont démontré que les risques de contamination par le coronavirus sont relativement peu importants pour deux sportifs (amateurs) qui s'entraînent côte à côte par temps calme.

Les gouttelettes aérosols susceptibles de transmettre le virus sont plutôt observées dans le sillage immédiat des sportifs. Et moins sur les côtés. Ceux qui se déplacent en éventail, formant une ligne diagonale vers l'arrière, sont également moins susceptibles d'être contaminées par les particules de salive et de sueur du sportif qui les précède.

Les risques de contamination sont donc les plus importants lorsque les gens font du vélo de la course ou de la marche dans le sillage immédiat d'un autre sportif. S'abriter derrière un autre coureur en vélo (effet slipstream) est particulièrement déconseillé.

Les chercheurs recommandent de garder "au moins quatre à cinq mètres" de distance pour la marche et le vélo à allure modérée et "au moins vingt mètres" pour le vélo sportif.

Lors d'un dépassement en vélo, il est également recommandé de se décaler bien avant le dépassement, toujours pour éviter le sillage direct du cycliste que vous dépassez.

(LpR avec Skwadra - Source: Het Laatste Nieuws/Picture: Pixabay)

LpR

LpR

Sport and data journalist @Tagtik - Crystal Palace, Andy Hampsten, Antoine Blondin & Sachin Tendulkar - redaction@tagtik.be

Pour aller plus loin