Tagtik

3.500 m2 réservés aux toxicomanes à Bruxelles en 2023

Philosophie de cet ambitieux projet? Offrir aux usagers un "centre intégré à bas seuil d'admission" dans le quartier de la Gare du Nord...

Un gigantesque centre d'aide pour toxicomanes sera créé dans le quartier de la Gare du Nord, à Bruxelles, d'ici 2023. Il proposera un éventail de services pour les usagers de drogues, révèle le journal Le Soir ce jeudi.

Ce bâtiment, véritable paquebot de 3.500 m², sera entièrement dédié à la prise en charge des personnes qui souffrent de toxicomanie.

Philosophie de cet ambitieux projet? Offrir aux usagers un "centre intégré à bas seuil d'admission". Cette structure rassemblera une maison médicale, un centre d'hébergement d'urgence à moyen terme, un centre permanent d'écoute pour femmes ou encore un laboratoire de recherche et d'innovation. A terme seront créés une salle de consommation à moindres risques ou encore un centre Tadam, qui prévoit la délivrance contrôlée d'héroïne médicalisée, via la prescription de diacétylmorphine.

Mais pourquoi installer ce centre dans le quartier de la gare du Nord? : "Il fallait se trouver le plus près possible de ce qu'on appelle dans le jargon les scènes ouvertes, soit les lieux de consommation les plus difficiles", justifie Muriel Goessens, directrice de l'ASBL Transit. "L'idée, c'est vraiment que le centre soit perçu comme une opportunité pour le quartier et non pas comme une menace qui viendrait encore plus le stigmatiser,e ajoute Laurent Maisse, coordinateur des missions de Transit.

Ce projet sera financé à hauteur de 5 millions d'euros, principalement à la charge de la Région. Il faudra engager 85 équivalents temps-plein pour assurer le travail quotidien.

(LpR - Source : le Soir/Picture : Pixabay)

LpR

LpR

Sport and data journalist @Tagtik - Crystal Palace, Andy Hampsten, Antoine Blondin & Sachin Tendulkar - redactionfr@tagtik.be

Pour aller plus loin