Tagtik

Règle des 4 personnes : Maggie De Block n'a pas compris

Cette information, qui remonte à dimanche, jour de la Fête des mères, est passé relativement inaperçue dans les médias francophones et pourtant, il y a de quoi s'étonner : la nouvelle règle qui permet de se réunir à 4 personnes, toujours les mêmes, au sein d'un seul et même silo -ou bulle- semble avoir du mal à être parfaitement lisible et compréhensible par la population.

Dimanche, même la ministre Maggie de De Block a prouvé par son comportement qu'elle avait des difficultés à comprendre et donc du mal à respecter les nouvelles règles de déconfinement, édictées par un gouvernement dont elle fait partie.

Au cours de l'émission "De Zevende Dag", elle a annoncé benoitement qu'elle irait d'abord rendre visite à sa mère qui vit seule avant que sa fille, enceinte, ne vienne ensuite lui rendre visite chez elle. Les médias sociaux ont immédiatement fait remarquer que la ministre mélangeait ainsi trois silos (ou "bulles"), ce qui était interdit.

Toute personne ayant lu attentivement le décret ministériel devrait avoir compris qu'un ménage peut recevoir jusqu'à quatre personnes, qu'elles peuvent aussi provenir de ménages différents, mais qu'elles doivent toujours être les mêmes quatre. Ils ne sont pas autorisés à inviter quelqu'un d'autre, ni à être invités ailleurs.

Selon les auteurs du décret ministériel, c'est donc clair : si De Block choisit sa mère et que sa mère la choisit elle, alors elles forment deux bulles et la ministre n'est pas autorisée à aller ailleurs ou à recevoir quelqu'un d'autre.

Même pas sa fille. Il aurait été permis de se rendre chez sa mère avec sa fille ou de les recevoir toutes les deux chez elle. "Alors j'irai avec ma fille chez ma mère", a-t-elle fini par expliquer au journal Het Nieuwsblad.

Nul n'est censé ignorer la loi, surtout ceux et celles qui l'ont écrite...

(LPR/picture : Pixabay)

LpR

LpR

Sport and data journalist @Tagtik - Crystal Palace, Andy Hampsten, Antoine Blondin & Sachin Tendulkar - redaction@tagtik.be

Pour aller plus loin