Tagtik

"On n'est pas des pigeons": la rédaction se vole dans les plumes

Après les polémiques autour de l’émission de VivaCité 'C’est vous qui le dites', accusée  d’être racoleuse, contraire aux missions et aux valeurs du service public et même considérée par certains en interne comme une insulte au service public, l'orage menace à nouveau.

Cette fois, c'est un courrier émanant des journalistes de 'On n’est pas des pigeons' qui fait surface. Les auteurs de ce courrier, basés à Namur et à ne pas confondre avec le présentateur et ses chroniqueurs en plateau à Bruxelles, ne voient pas d’un bon œil la nouvelle formule de l’émission.

"Droit dans le mur", "perte de convivialité", "tensions parfois palpables", "erreurs de casting", "les téléspectateurs sont en manque d’info dans notre émission", les mots de cette missive ne ménagent pas la nouvelle mouture.

Au sein du service public, on s’étonne que cette lettre sorte aujourd’hui. Car, malgré les remous provoqués par l’annonce de la reprise de l’émission par Benjamin Maréchal, l'émission semble se porter mieux, sur le strict plan des audiences, en tout cas.

"On a réussi à inverser la courbe d’une émission qui était en train de s’essouffler, confirme Xavier Guillite, le producteur et chef d’édition des Pigeons. Cette émission avait besoin d’un nouveau souffle et d’une dynamique plateau. Il a fallu quelques semaines pour que chaque chroniqueur trouve ses marques. Désormais c’est bon."

Cela suffira-t-il à éteindre la polémique? Pas sûr...

(LpR/Picture : Pixabay)

LpR

LpR

Sport and data journalist @Tagtik - Crystal Palace, Andy Hampsten, Antoine Blondin & Sachin Tendulkar - redaction@tagtik.be

Pour aller plus loin