Tagtik

Un Belge sur 4 en vacances en Wallonie cet été?

Dans les familles, on ne parle plus que de ça : comment organiser les vacances cet été alors que la circulation en Europe et vers des destinations plus lointaines sera plus que probablement très réglementée, voire impossible? A la demande de la Ministre Valérie de De Bue (MR), désireuse de soutenir le secteur touristique wallon et de préparer le rush qui s'annonce peut-être, un sondage tente de percer les intentions des Belges pour leurs vacances cet été.

Rester au pays? Se tourner vers des destinations moins exotiques mais plus réalistes? Jouer la carte de la sécurité? Soutenir les acteurs locaux? La Ministre commandé une enquête* qui sonde les intentions de 3.011 Belges quant à leurs projets de vacances pour cet été.

Premier constat: avant la crise sanitaire, la Wallonie ne faisait pas franchement rêver les personnes interrogées. "La Wallonie était prévue pour 8% des voyageurs", indique le sondage, qui précise que "le sud de l’Europe est encore une fois une destination prisée pour une majorité".

Depuis, les choses ont évidemment changé , entre ceux "qui ont décidé de ne pas partir" (53%), persuadés que "l’épidémie" (55%) et "le confinement" (50%) seront toujours d'actualité. Dans ce contexte, rien d'étonnant à ce que la sécurité soit très souvent citée comme "le point majeur pour choisir une destination"(60%).

Reste évidemment ceux qui rêvent de partir à l'étranger, si du moins la situation le permet. Si la France et la Hollande restent les deux destinations privilégiées de cette partie de l'échantillon, la Wallonie est évoquée par 27% des Belges sondés. La majorité des vacanciers sondés se montrent même disposés à modifier leurs projets "pour soutenir le secteur touristique dans leur pays". 

(Léopold Marie - Source L'Echo/Picture : Pixabay)


* Sondage mené par l'Institut Dedicated entre le 14 et le 21 avril. auprès de 800 habitants de Bruxelles et de Wallonie, 804 de Flandre, 805 des Pays-Bas et enfin 602 habitants de France. La marge d’erreur est de 1,78%.

Léopold Marie

Léopold Marie

Journaliste FR en mouvement perpétuel - Sports, mobilité, environnement

Pour aller plus loin