Tagtik

Pourquoi sommes-nous accros à la météo ?

En Belgique, la météo, c’est un peu comme la passion des hommes pour le foot, ça rassemble à peu près tout le monde…

Chaque soir, les téléspectateurs belges se ruent devant leur petit écran afin de pouvoir répondre à une question cruciale et angoissante : " Quel temps fera-t-il demain? "

Qu'est-ce qui explique que les Belges soient à ce point "météo-dépendants" ?

Dans les colonnes de La Dernière Heure, Wim De Troyer, météorologiste senior à l'IRM, tente d'éclaircir cette addiction : "Déjà, la Belgique est un pays où on a la chance d'avoir un climat très varié. La météo n'est jamais ennuyeuse, comme ce peut être le cas en Égypte ou en Arabie saoudite où il fait toujours beau!"

Autre argument qui justifie cette passion dévorante pour la météo, la mobilité : "En hiver, dès qu'il y a des chutes de neige, le trafic est paralysé, et les gens sont attentifs aux beaux jours car grâce aux congés payés, ils ont une vraie vie après le travail", explique le spécialiste.

Le temps des jolies grenouilles-baromètres qui passaient leur vie dans des récipients, censées prédire les caprices du ciel, est bien révolu. Les modèles de prévision ont complètement évolué afin de s'adapter à une société qui devient plus exigeante, dans tous les domaines. "On a horreur de la méconnaissance. On veut des réponses car on supporte de moins en moins de perdre du temps", commente Wim De Troyer avant de conclure : "Il y aussi le fait que les prévisions pessimistes se prêtent très bien aux scoops sur le web, alors que ce n'est pas toujours le cas en réalité. Les gens veulent s'y retrouver dans ce flux d'information."

(FvE - Source: La Dernière Heure / Illustration picture: Pixabay)

 

 

FvE

FvE

PR/Press/Copywriter - Globetrotteuse - AsiaMania - Reading addict

Pour aller plus loin