Tagtik

Manque à gagner de 70 millions par mois pour la SNCB

Conséquence inévitable de la crise générée par le coronavirus et le confinement généralisé, les recettes de la SNCB sont en berne. Il faut dire que les passagers se font rares, la population respectant les mesures imposées et limitant ses déplacements au strict minimum nécessaire.

"La baisse est spectaculaire, nous ne transportons plus que 10% de passagers par rapport à la normale pour un taux d’occupation de 4 à 5%", explique Sophie Dutordoir, CEO de la SNCB, interrogée par L'Echo. "La SNCB perd 70 millions d’euros de recettes commerciales par mois en tickets et en abonnements", poursuit-elle. Un montant qui ne prend pas en compte un éventuel geste commercial ultérieur, comme demandé, entre autres, par Ecolo. Pour l’instant, la SNCB rembourse les abonnements selon les conditions générales de vente.

Mais la mission de service public assumée par les chemins de fer belges reste cruciale pour certains :"Nous continuons à transporter entre 90.000 et 100.000 personnes par jour avec un taux d’occupation des trains de 4 à 5%." Rappelons que le rail a été jugé comme prioritaire et vital pour transporter les travailleurs essentiels sur leur lieu de travail.

La SNCB, qui vit comme de nombreuses entreprises une véritable révolution intérieure, avec 4.000 de ses 18.000 travailleurs en mode homeworking, se concentre sur l'essentiel. Les comptes, on les fera plus tard...

(LpR avec L'Echo - Picture : Pixabay)

 

LpR

LpR

Sport and data journalist @Tagtik - Crystal Palace, Andy Hampsten, Antoine Blondin & Sachin Tendulkar - redaction@tagtik.be

Pour aller plus loin