Tagtik

Ljubljana: 100% sans voiture, la capitale la plus reposante du monde

15 ans après avoir banni les voitures de son centre, la ville de Ljubljana, capitale de la Slovénie, est devenue une des cités les plus calmes du monde. Aussi reposante qu’une plage déserte...

 

Depuis que Ljubljana a imposé une interdiction de circulation aux voitures dans son centre-ville, la capitale slovène est devenue quasi silencieuse. Tellement calme qu'on y entend une mouche voler ou les oiseaux chanter : sachant que la plus grande source de bruit urbain est la pollution sonore causée par le trafic routier, ce n'est pas vraiment une surprise.

Alors que l’installation de zones sans voitures dans le centre de villes européennes fait souvent débat, comme le prouve l'exemple de Paris, il est peut-être opportun de se pencher sur la réussite de certains de nos voisins en la matière.

En Slovénie, à Ljubljana, voilà bientôt 13 ans que l’on n’entend plus les klaxons, le rugissement des scooters ou le grognement des moteurs. Une décision délibérée, prise en 2007 suite à la forte augmentation de la pression routière dans la ville. La réponse de la municipalité? Simple comme l’interdiction progressive des véhicules dans le centre-ville.

Bien entendu, les embouteillages n'ont pas disparu comme par enchantement du centre de Ljubljana. Le trafic automobile a été progressivement interdit, rue par rue, dans le centre-ville, tandis que de grands parkings étaient installés autour du centre. Parallèlement, des lignes de bus gratuits et des parkings vélos ont été créés afin de pouvoir rejoindre le centre et les commerces rapidement.

Dans ces zones, les habitants et les touristes peuvent monter gratuitement à bord d'un "Kavalir" ("cavalier"), une sorte de voiturette de golf électrique avec chauffeur, pour des trajets à la demande. La ville encourage chacun à utiliser également une bicyclette dès que c'est possible, notamment via son propre service de vélos en libre-service. Aujourd'hui, les piétons et les cyclistes peuvent profiter de plus de 12 hectares de surface dans le centre-ville qui leur sont spécialement réservés.

Les navettes électriques sont à la disposition des habitants, usagers et touristes de la zone et déposent les piétons où bon leur semble. Les trottoirs sont affleurants pour permettre aux vélos de circuler plus facilement. Pas moins de 13 ponts ont été construits sur les rivières Ljubljanica et Save pour raccourcir les distances de marche.

D'anciens espaces de stationnement réservés aux voitures ont été réaménagés en zones de rencontres et d'événements, autant de projets largement soutenus par la population locale.

Dix ans plus tard, la réussite est totale. Passants et cyclistes se partagent un espace urbain calme et sécurisé et les indicateurs d’émissions de carbone ont chuté de près de 70 %.

Avantage supplémentaire, le niveau de bruit dans l’ensemble de la zone a chuté d’environ 6 décibels. Désormais, il est possible d’entendre les oiseaux et le souffle du vent dans les feuilles.

Seuls les véhicules de livraison sont autorisées à la circulation entre six heures et dix heures du matin, ce qui oblige les commerçants à bien prévoir leurs stocks. Néanmoins, cette réorganisation a été compensée par une augmentation de la fréquentation du centre-ville ; fréquentation qui a parallèlement boosté le chiffre d’affaires.

15 ans plus tard, Ljubljana est tout simplement devenue la capitale la plus reposante du monde...

(LM/Picture : http://www.visitljubljana.com)

Léopold Marie

Léopold Marie

Journaliste FR en mouvement perpétuel - Sports, mobilité, environnement

Pour aller plus loin