Tagtik

La grogne sociale chez Skeyes aurait coûté 10 millions d'euros

Le coût des mouvements sociaux au sein des contrôleurs s'élèveraient déjà à près de dix millions d'euros, indique le ministre de l'Economie Kris Peeters...

Skeyes (anciennement Belgocontrol), l'organisme chargé du contrôle aérien en Belgique, doit faire face à un lourd conflit social depuis plusieurs semaines. En cause, l'organisation et la charge de travail.

Depuis la désignation de deux conciliateurs sociaux, fin mars, un calme provisoire semble revenu et plus aucun mouvement de grève n'a été observé. Mais les contrôleurs aériens continuent de refuser de remplacer gratuitement leurs collègues malades, ce qui engendre des fermetures temporaires du trafic aérien certaines nuits, certains postes de travail n'étant pas occupés en permanence.

"Les actions chez Skeyes ont un impact direct et indirect pour plus de 63.000 employés et les dommages causés par le conflit social s'élèvent déjà à 10 millions d'euros", a calculé mardi Kris Peeters. "Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour remettre à niveau le fonctionnement du contrôle aérien belge. Un contrôle aérien opérationnel 24 heures sur 24 est indispensable à l'économie belge."

(LpR/Picture : Pixabay)

LpR

LpR

Sport and data journalist @Tagtik - Crystal Palace, Andy Hampsten, Antoine Blondin & Sachin Tendulkar - redaction@tagtik.be

Pour aller plus loin