Tagtik

Bruxelles veut déconfiner en mode vélo

A Bruxelles, une première vague de retour au travail s'annonce et les autorités réfléchissent déjà à anticiper les difficultés qui se profilent. Et les problèmes ne se poseront pas seulement sur le lieu de travail mais aussi sur le trajet entre le domicile et le travail...

Métro, trams, bus, trains, il faudra éviter que la désorganisation ne provoque de la promiscuité dans les transports en commun, relançant ainsi la propagation du covid-19, malgré le port obligatoire du masque.

Afin d'éviter cet effet d'engorgement lorsque les entreprises rouvriront progressivement leurs portes, les autorités misent sur des moyens de transport dits alternatifs Et le vélo fait partie de cette stratégie. "Avec les transports publics qui ne pourront pas reprendre tout de suite à pleine capacité de transport, ce déconfinement présente des défis majeurs en terme de mobilité. Nous avons dû prendre des décisions radicales pour que chacun puisse se déplacer en toute sécurité et à une distance suffisante", avance la ministre bruxelloise de la Mobilité Elke Van den Brandt (Groen).

Son cabinet a annoncé mercredi la création d'un maillage provisoire de 40 kilomètres de pistes cyclables supplémentaires à travers la capitale. Sont concernés, entre autres, des grands axes comme la rue de la Loi, l'avenue Louise et d'autres voies principales qui irriguent la capitale.

Pour concrétiser ce dispositif temporaires, il faudra aussi évidemment réaliser des travaux d’aménagement des voies existantes: sur la petite ceinture, par exemple, des travaux ont commencé pour compléter le réseau. Des interventions sont également envisagées sur la moyenne ceinture pour amplifier les efforts déjà entrepris sur le boulevard Général Jacques ou le boulevard Reyers.

Ministère de la mobilité
© Ministère de la mobilité

 

Mais il faudra surtout aussi que ces pistes cyclables soient fréquentées et utilisées par la population bruxelloise. La Ministre lance un appel pour que le grand public privilégie la marche ou le vélo pour les déplacements courts.

"Laissez les transports publics à ceux qui en ont vraiment besoin. Si vous êtes en bonne santé et que vous n’aller pas trop loin, s’il vous plait déplacez vous à pied ou à vélo", demande la ministre dans une lettre adressée aux bruxellois.

(Léopold Marie - Source: La Libre/ Picture : Pixabay)

Léopold Marie

Léopold Marie

Journaliste FR en mouvement perpétuel - Sports, mobilité, environnement

Pour aller plus loin