Tagtik

Bruxelles, étranglée par les camionnettes

L'explosion du nombre de camionnettes inquiète et l'essor du commerce en ligne, qui explique largement ce phénomène, ne semble pas près de s'arrêter.

La proportion de camionettes et autres véhicules utilitaires est en constante augmentation dans le rues de la capitale belge, si l'on en croit les chiffres communiqués par Bruxelles-Mobilité, qui a mesuré les temps de parcours dans la capitale.

L'explosion du nombre de camionnettes est souligné par cette étude et l'essor du commerce en ligne, qui explique ce phénomène, ne semble pas près de s'arrêter.

Selon le décompte de Bruxelles-Mobilité, le nombre de véhicules utilitaires circulant dans la capitale du pays a augmenté de 10 à 15 % en cinq ans. De 6 % des véhicules en 2012, les camionnettes 'pèsent' désormais de 9 à 10 % du trafic bruxellois.

L'essor contant du commerce en ligne et, par voie de conséquence, des livraisons à domicile ainsi que le contournement par certains transporteurs de la taxe kilométrique sur les poids lourds semblent les principaux facteurs qui expliquent la "camionnettisation" de Bruxelles.

En parallèle, de 2014 à 2017, les immatriculations enregistrées pour des véhicules utilitaires neufs de moins de 3,5 tonnes ont logiquement augmenté de 43 % en Belgique.

Dans la capitale, "le trafic de marchandises représente de l'ordre de 8 % du trafic local dont la très grande majorité est assurée par des camionnettes dont l'impact environnemental et sur la mobilité est préoccupant", notent les promoteurs du plan régional de mobilité 'Good Move'.

Conséquence de ce qui précède? Les statistiques font en tous cas apparaître une augmentation des temps de parcours d'environ 8 % en semaine à Bruxelles. Et ce, sans tenir compte des effets pervers des grands chantiers bruxellois.

(LpR/Picture : Pixabay)

LpR

LpR

Sport and data journalist @Tagtik - Crystal Palace, Andy Hampsten, Antoine Blondin & Sachin Tendulkar - redactionfr@tagtik.be

Pour aller plus loin