Tagtik

Nos égouts surveillés par des drones

Faire évoluer un drone dans un milieu aussi hostile qu'un égout est un vrai défi...

Aquafin, la société flamande de gestion des eaux, qui gère les eaux usées et le réseau d'égouts pour de nombreuses communes flamandes, annonce une innovation qui fera date dans son travail.

Dès l'été prochain, Aquafin assurera l'inspection des égouts dont elle a la charge au moyen de drones, raison pour laquelle elle a fait développer un appareil volant ultra léger spécifiquement conçu pour ces misions et facile à utiliser pour le personnel.

Car faire évoluer un drone dans un milieu aussi hostile qu'un égout est un vrai défi. "Un égout est ce qui se fait de plus compliqué pour faire voler un drone", expliquait Alexander Mouton, conseiller en gestion des égouts chez Aquafin, lors d'unerécente démonstration. "C'est un milieu agressif, plongé dans l'obscurité, mais nous allons relever le défi car nous sommes convaincus que c'est mieux techniquement mais aussi financièrement." Actuellement, les inspections s'effectuent en utilisant des petits robots roulants mais avant de pouvoir travailler, il faut avoir préalablement nettoyé la boue au fond des conduits. Une opération qui ne va pas sans énormes coûts, évalués à 1,2 millions d'euros par an. Les drones pourront travailler plus rapidement et offrir d'importantes économies.

Aquafin a été créée en 1990 par la Région flamande afin de développer, d'exploiter et de financer les infrastructures flamandes servant à l'épuration des eaux usées. La société assure la collecte de l'eau des égouts communaux dans des "collecteurs" et son acheminement vers des installations d'épuration où elle est traitée suivant les normes européennes et flamandes. La convention signée avec les autorités flamandes stipule qu'Aquafin doit assurer une partie des tâches normalement dévolues aux communes et gérer les installations de la Vlaamse Milieumaatschappij (VMM).

(LpR avec Skwadra/Illustration picture: Pixabay)

LpR

LpR

Sport and data journalist @Tagtik - Crystal Palace, Andy Hampsten, Antoine Blondin & Sachin Tendulkar - redaction@tagtik.be

Pour aller plus loin