Tagtik

Les Belges payeront-ils la facture pour la fin des centrales?

Le démantèlement des centrales nucléaires ne sera pas sans conséquences financières pour les citoyens belges, avertit la CPN...

La population belge risque bien de devoir mettre la main au portefeuille pour le démantèlement des centrales nucléaires belges, avertit la Commission des Provisions nucléaires (CPN), qui estime que la gestion de ces provisions doit être revue d'urgence.

La Commission s'est penché sur la fermeture de sept centrales à Doel et Tihange, qui devront en principe être arrêtées en 2025. En principe, il revient à l'exploitant des centrales, Engie Electrabel de supporter le coût du démantèlement de ces installations.

Mais, malgré les promesses du géant énergétique, certains craignent que la facture soit finalement supportée par le gouvernement belge. En effet, une lacune dans la législation pourrait permettre à l'opérateur Engie Electrabel d'échapper à ces frais, qui s'élèvent à plusieurs milliards pour le démantèlement et l'enfouissement des déchets. Une facture qui au final pourrait être supportée par les contribuables belges.

Certains, dont Ecolo, proposent aujourd'hui que les provisions nucléaires versées par Engie Electrabel et gérées par Synatom, une filiale du géant energétique, soient transférés à la Banque nationale de Belgique.

"Cela fait des années que nous exigeons de renforcer le cadre légal pour provisionner tous les coûts liés à la gestion des déchets nucléaires, mais aussi au démantèlement des centrales qui prendra des dizaines d’années. Il faut écouter les experts de la CPN. Il convient aujourd’hui de réévaluer les coûts pour les prélever directement chez Engie et empêcher l’insolvabilité de la filiale d’Engie. Autrement, ce sont les citoyens qui devront trinquer", prévient le député Samuel Cogolati dans un communiqué.

Il y a un "besoin urgent de revoir la loi" pour éviter "un risque considérable que la population belge doive supporter à l’avenir les énormes coûts pour le démantèlement des centrales nucléaires et/ou la gestion des matières fossiles irradiées", écrit la CPN dans son rapport annuel 2018.

(LpR avec Skwadra - Source: De Morgen/Picture: Pixabay)

LpR

LpR

Sport and data journalist @Tagtik - Crystal Palace, Andy Hampsten, Antoine Blondin & Sachin Tendulkar - redaction@tagtik.be

Pour aller plus loin